by

Les étapes dans la vie d’un tireur de cartes : le retrait

2 comments

Catégories: Découvrir votre hôtesse, Expériences personnelles, Sur le cheminement du voyant

.
Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas arrêtée sur mon chemin pour réaliser un peu d’introspection sur mon parcours de voyance. Je me suis dit que c’était probablement un sujet dont on parlait peu, et que cela serait l’occasion de discuter avec d’autres personnes que de venir l’écrire ici.

.

Si j’avais été à temps plein aujourd’hui, professionnelle dans la voyance, je ne sais pas comment j’aurais géré ce qui m’arrive : je suis entrée dans une phase de repli introspectif. J’ai dû “fermer” ma boutique Etsy il y a quelques jours, car quelque chose ne résonnait plus. Ça n’était plus “juste” d’offrir mes services à d’autres, et de recevoir une compensation aussi. C’est très étrange, car je préfère probablement tirer les cartes pour les autres que pour moi, j’aime servir de cette façon. Comment abandonner le service qui a toujours été une partie majeure de mon cheminement ? Comment rendre son tablier ? Aussi, cette maigre compensation financière était pour moi importante, car elle permettait de financer ma passion (payer le site web, et acheter des jeux et des livres pour approfondir mes pratiques et mes connaissances). Quelque part en moi, j’ai ressenti une forme de “tiraillement”, sur lequel je n’arrive pas encore à poser des mots, mais je sentais que quelque chose n’allait pas. Je dirais que c’est similaire à l’état de tiraillement que je peux ressentir si je suis sur le point de mentir ou de dissimuler une information à quelqu’un (ce que je ne supporte pas de faire, et qui ne correspond pas à mes valeurs), ou quand la vérité est entravée, ou encore qu’une injustice a lieu. Alors après avoir tenté de comprendre, en vain, j’ai senti que malgré l’envie de servir, malgré le fait que cela ait fait si longtemps parti de moi, et malgré le besoin d’argent, il fallait fermer boutique. Et malgré le mélange de culpabilité et d’angoisse de raccrocher le tablier, contre toute attente j’ai ressenti du soulagement.

.

Je crois que ce que je ressens intérieurement, c’est le besoin de réattirer à moi des énergies qui ont été éparpillées, et de me servir moi avant tout. Des images me reviennent également de l’année 2012, lorsque j’ai connu cette expansion de connaissances sur la maîtrise de notre intuition et la pratique des cartes. Peut-être que ce que je ressens c’est une sorte de nécessité à redevenir une ‘étudiante’, à remettre tous mes acquis à zéro, à revenir à une position d’apprentissage. Quelque part, c’est un peu comme le voyage du fou, qui remet à zéro le chemin des arcanes majeurs. J’ai remis à zéro mes convictions. Je vais prendre du temps pour moi, pour écrire dans mes journaux, pour méditer, pour développer…. c’est flou encore. Je crois sentir également une sorte de glissement, de transformation de mon “service”. L’envie de reprendre les échanges, le besoin d’écrire aussi. Ecrire un livre ? Actuellement je n’y crois pas trop. Par contre développer le site ici, cela me plairait beaucoup plus commencer. Proposer des dossiers à thème qui sont toujours dans mes brouillons, et des réflexions plus personnelles sur la voyance. Rechercher aussi. Lire des témoignages d’autres voyantes et cartomanciennes. Et des artistes aussi. Leur écrire peut-être. Les interroger, en privé ou en public (j’ai quelques interviews en tête).

.

Je n’ai plus de certitudes. Je ne sais pas exactement ce qu’il se passe, je ne sais pas ce que je vais faire, où je vais aller, mais j’accueille cette nouvelle phase de ma vie. Je m’ouvre à la curiosité et à la nécessité, au plaisir de redevenir une étudiante.
.
*****
.
English Sumary from Instagram :

.
What does your spiritual path look like? Your psychic or tarot journey? As a person, as a professional maybe? It is constant? Is it linear? Or does it have stops and restarts? Gaps?
.
It’s been approximately a month that I have been feeling something had changed within me regarding my energy and my path. I still cannot exactly figure out and identify what’s going on, but I felt misaligned, and I finally decided to close my tarot etsy shop. It may appear to be superficial but it’s not. My card readings are a service to other people that is dear to my heart. Closing my offers seemed really weird, how can I say “no” to service? Also, it was the sole extra money source I had. But it felt wrong somehow… And I felt relief when I closed the shop. I wonder how I could have managed this new spiritual phase of I had been a full time professional.
.
I wonder what is in store for me right now. What am I going to learn.
.

by

Ventes et trocs

No comments yet

Catégories: Les offres

Une page rapide pour vous proposer ici des échanges. Cela m’est arrivé rarement jusqu’à présent, mais je commence à faire du tri dans les jeux que je possède.

Je me sépare des jeux suivants :

.
– Les cartes des Déesses de Doreen Virtue
.
Infos : Version française
Etat : comme neuves ! (Autant livret, boîte et cartes). Je n’ai jamais fumé. J’ai eu des chats.
Voir la revue ici : http://sur-le-seuil.com/2019/01/review-revue-rapide-des-cartes-oracles-des-deesses/
Prix : seuls les frais de port sont à avancer, je donne ce jeu.
.

– Le “Gilded Reverie Lenormand”, Ciro Marchetti
.
Infos: Version anglaise, 1ere édition du jeu grand public (mass market) chez US Games. (L’édition originale était “crowdfunded”, limitée; désormais il existe une 2e édition grand public, avec des cartes supplémentaires)
Etat : Je n’ai jamais fumé. J’ai eu des chats. Livret légèrement plié sur un coin. Boîte extérieure sans problème. Boîte à l’intérieur un peu “griffée” par les cartes qui ont “tapé”. Cartes nickel en surface. Seuls les coins sont légèrement “frottés” (vu qu’elles ont ballotté dans la boîte).
Voir mon ancienne revue ici (qui serait bien différente aujourd’hui) : https://valielsurlavoiedesdieux.wordpress.com/2013/12/17/review-gilded-reverie-lenormand-nouvelle-edition/
Prix : pas encore fixé.
.
– Universal Wisdom Oracle, Toni Carmine Salerno
.
Infos : version anglaise, Blue Angel.
Etat : comme neuf, le livret, la boîte, les cartes sont nickel. Je n’ai jamais fumé. J’ai eu des chats.
Voir ma revue ici (jeu New Age qui ne me correspond pas) : http://sur-le-seuil.com/2018/12/review-revue-du-universal-wisdom-oracle/
Prix : pas encore fixé.
.

.

 

by

(Review) Revue rapide des Cartes Oracles des Déesses

1 Commentaire

Catégories: Présentations de jeux

Auteur : Doreen Virtue
Artistes : plusieurs artistes ont été contactés (je suppose) pour prêter leurs œuvres existantes aux cartes.
Traduction : Suzanne Anfossi et Lou Lamontagne
Éditeur : AdA (Québec)
Année du jeu : 2004
Année de la traduction : 2007

Les rares bons points

Qualité des cartes : ça c’est plutôt bon.

  • Les plus : Un joli dessin au dos (quoi qu’à dominance celtique dans son esthétique, c’est bien étrange, voire pas très adapté, pour un jeu qui se veut universel) ; des tranches dorées bien faites, et assorties à la couleur du dos (jaune) ; des cartes vernies qui brillent, bien épaisses, solides.
  • Les moins : les cartes “collent”. La texture du papier les rend difficile à mélanger, car elles attachent les unes aux autres.

Le livret : sa facture est positive, son contenu beaucoup moins.

  • Les plus : Un dos carré-collé et pas des agrafes. Une belle couverture glacée, en couleur, avec un lettrage brillant. Des pages numérotées, un table des matières au début. Une vraie liste des illustrateurs par lames ! Et comment les contacter.
  • Les moins : Chaque carte comprendre une double page très courte avec 3 sections : le message de la carte (explicitation de la citation), les mots clés, et le “à propos” de la divinité en question (trop souvent risible dans sa longueur et son contenu).

Les problèmes de ce jeu

Un jeu qui m’a été cédé il y a très longtemps, et je me servais de certaines représentations réussies pour les mettre sur mon autel. Mais aujourd’hui, il n’y a pratiquement plus que l’illustration de Vesta qui me plaît réellement. Je me suis rendue compte qu’il ne sortait jamais du tiroir parce qu’il n’avait aucun intérêt pour moi, ni dans le contenu, ni dans ces visuels (qui est le critère rédhibitoire) . Alors c’était le moment de m’en séparer et de le faire parvenir à quelqu’un qui peut en tirer quelque chose.

Je vais être très brève dans la revue, parce que je n’ai pas de temps à accorder à un tel jeu. En gros : Pour moi ça n’est pas un bon oracle.
.
1°) Il n’y pas d’unité visuelle. D’abord parce que plusieurs artistes différents ont été choisi pour obtenir les illustrations. Ensuite, et surtout, parce que les illustrations ont été réalisées en dehors du jeu, avant sa création, et non pas pour représenter les divinités choisies (le principe de commande). Finalement, la qualité laisse clairement à désirer : certaines images sont très nettes, d’autres beaucoup plus floues. On voit que les formats d’images n’étaient pas les mêmes d’une carte à l’autre.
2°) La mise en page laisse à désirer selon moi. Certaines couleurs de police tranchent bien trop avec la couleur de l’arrière plan de la carte, et du coup l’illustration en prend un coup, se retrouve “étouffée” et moins visible (alors qu’elle devrait être au centre). D’ailleurs, les polices choisies sont particulièrement basiques et non “inspirées”. Ouvrez n’importe quel logiciel de traitement de texte gratuit, et vous aurez la même police de base… je trouve que pour un jeu sur l’esthétique des déesses, ça ne marche pas.
.
3°) Les messages sont flous, et incohérents par rapport à leurs illustrations. Probablement trop “New Age” à mon goût (pour rappel, je sis polythéiste et je mets un point d’honneur à respecter les traditions des divinités avec lesquelles je suis en contact) : les informations “divinatoires” ne sont donc pas en rapport avec la culture de la déesse en question. Exemple 1: Dana, “grande prêtresse”, “vous possédez une connaissance divine, et par votre enseignement spirituel vous pouvez aider les autres.” Dana est une divinité, pas une grande prêtresse, ça me pose souci de lire cela, à cause de la culture irlandaise ; du coup je ne “comprends” pas la carte, je ne peux pas m’identifier et l’utiliser. C’est une barrière totale. Sans parler du fait de parler de connaissance et d’aider les autres. A la limite, Cerridwen est une déesse celte associée aux savoirs et à la connaissance magique ! Là ça aurait marché… mais Dana ? Non, ça ne va pas. Exemple 2 : Maeve, “cycles et rythmes”, “honorez les cycles qui régissent votre corps, votre niveau d’énergie et vos émotions”. Je ne vois littéralement aucun rapport avec cette déesse, on dirait qu’on me parle d’une autre. Une déesse de la Lune, j’aurais compris qu’on me parle de cycles (ou même Perséphone). Mais pas Maeve. C’est complètement à côté de l’histoire de la divinité. A noter : certaines cartes ont des messages plus justes (comme Artémis et Diane), mais ça ne rattrape pas l’ensemble.
.
4°) Lorsque les messages peuvent être juste, ce qui me pose problème ce sont les illustrations extravagantes, si le message n’est par chance pas New Age, les illustrations le sont. Très fantaisistes, aujourd’hui je n’accroche plus à cette esthétique. Exemple 1 : la carte d’Athéna, représente une femme en tenue Renaissance ! Pour moi cette information visuelle est incohérente, mon cerveau ne peut pas l’accepter, je ne peux faire le lien entre le message, la carte, et la réelle déesse qui est censée être invoquée derrière. Ce n’est pas un hommage, cela ne sert aucun but d’avoir choisi cette femme de cette époque ; c’est juste un “copié collé” (sens métaphorique), on a pris au pif une illustration qu’on trouvait jolie, et comme il y a une chouette, on l’a retenue pour “Athéna”. Ca ne marche pas. Exemple 2 : “Damara” représentée comme une gentille fée victorienne, la fleur aux cheveux… Exemple 3 : Nemetona, qui est une déesse très locale, absolument “végétale”, liée aux “nemeton” ou bois sacrés… représentée avec des bougies partout autour d’une immense croix chrétienne.
.
5°)  Au final, ces messages génériques n’ont pas vraiment vocation à répondre à des questions en tirage, car ils sont trop abstraits, et ne touchent pas du tout tous les domaines de vie. On peut se dire alors que c’est plutôt un oracle de guidance, une carte au quotidien… Mais en réalité les messages ne m’apportent rien non plus de cette façon.
.
A noter que je ne suis même pas rentrée dans l’aspect “biographique” du jeu, des problèmes liés directement à l’auteur. Pour une fois je me suis contentée de regarder le produit (manque de temps). Mais je rappelle brièvement : Doreen Virtue a été au cœur de deux des grands drames de la sphère païenne il y a de nombreuses années maintenant. D’un côté, elle était un auteur reconnu comme étant avide d’argent, vendant des jeux à la pelle, surfant sur toutes les modes, etc (cf. le New Age et ses réappropriations culturelles et capitalistes). De l’autre côté, elle est devenue soudain membre d’une “secte” chrétienne, et rejetant tout ce qu’elle avait fait auparavant, le qualifiant de démoniaque. Cela a posé également des soucis pour les formations de voyance qu’elle donnait, mais je n’ai plus le détail. Note : d’ailleurs elle a beau eu dire que c’était démoniaque, ses jeux n’ont pas été retiré des ventes, et certains de ses sites de formation sont toujours en ligne… la belle hypocrisie.

.
EDIT: je suis allée faire mon taff correctement et j’ai fait quelques recherches, car la dernière phrase ci-dessus me posait fortement problème. C’est quand même une sacrée affirmation sans avoir vérifié… Or il s’avère que D. Virtue, sur ce point, a tenté de faire preuve de cohérence : retirer ses jeux de la vente quand c’est possible (US, mais pas à l’étranger), faire retirer son nom des jeux, reverser les fonds reçus de la vente des jeux (a-t-on seulement une preuve ? … je ne crois pas, mais bon, on peut imaginer qu’elle ne veut pas de cet argent). Le détail ici sur son article, je vous présente le plus essentiel qui peut se traduire facilement :

  • Pourquoi tous les jeux ne sont pas retirés : les droits sont vendus = “The foreign rights were sold on my products, and I don’t have the ability to control these items or their websites.”
    – Sauf aux USA a priori : “In the US, some of my old products will go out of print, and my name has been removed from tarot cards and some other new age products.”
  • Ce qui me gêne beaucoup plus c’est la phrase qui concerne les droits d’auteur : “The money from the old new age materials is distributed in a combination of charity, paying off my back taxes, and supporting my volunteer work.” == une partie est reversé à des associations caritatives, ça c’est cool. Mais quid des “back taxes” et du “volunteer work”?? Je trouve ça super malsain… Back taxes = des retards d’impôts ! Donc si je suis dans la merde finacnièrement, j’accepte cet argent du diable parce que ça m’arrange ? Et le travail associatif, le bénévolat (volunteer work), c’est pas le principe, bénévolat = gratis?? mais on accepte l’argent du new age pour “financer mon bénévolat” ? …. c’est super louche comme démarche.
    – Par contre, l’argent des applications lui est donné à des associations : “My name is also coming off of my old New Age apps, and the money from those apps is being donated to a homeless shelter”

by

Tirage en 6 cartes pour l’estime de soi

No comments yet

Catégories: Banque de tirages

Voici un tirage de l’équipe de Labyrinthos (développeurs du Golden Thread Tarot (leur plus connu)). Ce thème de l’estime de soi est pour moi très important dans une société où les critiques fusent de toutes parts. Certaines personnes n’ont pas de problème avec ça, pour d’autres c’est une réelle rééducation.

  1. What makes you amazing?
  2. What is a past accomplishment you can be proud of?
  3. What do you bring to others?
  4. What are you skilled / talented at?
  5. Why are you feeling down about yourself?
  6. How should you show yourself love?
    [Cliquez pour la source originale]

Traduction proposée :

  1. Qu’est-ce qui vous rend extraordinaire ?
  2. De quelle réalisation passée pouvez vous être fier(e) ?
  3. Qu’est-ce que vous apportez aux autres ?
  4. Dans quel domaine êtes-vous doué(e)?
  5. Qu’est-ce qui déprime à votre sujet ?
  6. Comment devriez-vous vous montrer de l’amour à vous-mêmes ?

.

by

Quelques rééditions à venir en 2019

No comments yet

Catégories: Quoi de neuf dans le monde du tarot ?

Plusieurs jeux épuisés très importants pour l’histoire du tarot récente vont être réédités dans l’année à venir. C’est une affaire à suivre, j’ai glané seulement quelques graines à droite et à gauche.

The Intuitive Tarot de Cilla Conway.

Un tarot coloré mais pas trop contrasté, aux formes à la fois géométriques et sinueuses, bourrées de symbolisme. Merci à @Tarotmap sur Instagram de nous avoir prévenus. Pour l’instant je n’ai rien trouvé sur le site de l’artiste.

Source photo : https://tabi.org.uk/2018/08/interview-with-my-deck-the-intuitive-tarot/

Le Slow Holler Tarot

Un tarot queer du sud des USA, présentant une vision non binaire et des représentations complètement originales et renouvelées du Rider Waite Smith. Tarot répété “cru”, “brut”, je ne saurais pas le résumer… Il ne camouffle ni la nudité du corps, ses poils, son sang, ni la matérialité de la Terre et ses créatures, etc. Quatre teintes dominent le visuel du jeu : le blanc, le rouge, le doré et le noir.
Source : photos officielles du site.

Le Thea Tarot

Merci Cathou d’avoir relayé cette info. Un grand classique du milieu féministe et lesbien, publié en 1984. Je ne suis pas la meilleure personne pour en parler, mais c’est un pilier de ce milieu.

Source : précommandes sur https://littleredtarot.com/product/theas-tarot/

 

1 2 10 11 12 13 14 15 16 17 18 24 25