Valiel

by

Tirage : la structure comme rituel de self-care sacré, par Asali

No comments yet

Catégories: Banque de tirages

Voici une traduction d’Asali Earth Work, réalisée avec son accord (cliquez sur le lien pour voir le post en langue originale).

Traduction du mot de l’autrice : “C’est une période assez mouvementée pour de nombreuses raisons, et l’un des réconforts que l’on peut créer pour soi-même est la structure. Une structure radicale, dont le rôle n’est pas de nous mettre la pression mais de nous tirer vers le haut, de créer de l’espace, de sécuriser des limites saines, et d’encourager la circulation (le flux). Cet étalement est un guide pour accéder à plus de structure dans nos vies, en tant que rituel sacré auquel nous participons dans le but de mieux prendre soin de nous et de notre communauté. Le rituel, et non la rigidité, représente le moyen dont nous pouvons construire des structures de soutien. A quels moyens pouvez-vous penser pour commencer à travailler à la guérison de votre relation à la structure aujourd’hui ? Si vous avez besoin d’inspiration, je vous encourage à essayer cet étalement et à passer du temps avec la Nouvelle Lune pour poser des intentions pour ce nouveau cycle.”

Traduction de l’étalement :

  1. Quelle est ma relation à la structure ?
  2. Comment puis-je transformer la structure en rituel qui crée de l’espace pour la circulation (le flux, le mouvement) ?
  3. Qu’est-ce qui a besoin d’être éliminé (voire purifié) pour mettre en place une structure de soutien ?
  4. Qu’est-ce qui doit être invité pour construire une structure de soutien ?
  5. Comment est-ce que je maintiens des limites qui me permettent de transformer la structure en un rituel sacré de self-care ?
  6. Quelle action puis-je entreprendre maintenant pour m’investir dans ce travail ?

Je tiens à préciser que je n’ai pas forcément la meilleure disposition mentale en ce moment pour effectuer des traductions un peu technique. Ce tirage n’a l’air de rien mais il fait intervenir un principe abstrait (structure) et un concept complexe (self-care) que je trouve assez difficile à rendre transparent en français. J’ai fait de mon mieux pour que l’on comprenne où l’autrice veut en venir, mais cela pourrait être amélioré je pense.

by

Trois Royaumes / Three Realms

No comments yet

Catégories: Cards & Seership, Fragments poétiques, Poetical Fragments, Polytheism & Animism

Deck : Claire Mack’s Faceted Garden Oracle

[***English below the French]

“Trois Royaumes
Deux courants
Réunis à travers le temps
Sois prudent
Attentif.ve
À ce qui monte
Et qui descend
Dans le flot
Du courant
Écoute bien
Écoute bien
Les murmures
Sur le fil du vent”
.
Valiel–26.09.2020.

***Translation:

“Three Realms
Two currents
Reunited beyond times
Be attentive
Be careful
To what comes up
Or what comes down
In the flow of the current
Listen well
Listen well
To the whispers
On the back of the wind.”

This poetic fragments was originally published on Instagram, as an outburst of creativity discovering Claire Mack’s Oracle decks. Find the article below :

“It’s really tough to put words onto the intensity and subtly of experiencing these new decks. (Faceted Garden here) @clairemack.art ‘s oracles are mind-blowing to me. I have waited at least a whole year to get the first one, which I allowed myself thanks to the kickstarter campaign. Indeed, the second oracle struck my heart so strongly, that I decided to make my move to get both decks, while saving a bit on international shipping. There are moments when despite my love for certain artists, I try to be cautious and mindful of my consumption of decks. I had to wait. Each month delaying the thought again. Trying to see if I could do without. The thing is, when I saw the pictures of the second one, after more than a year of waiting, I had gained better knowledge of myself and my art (seership) so that I *knew* why Claire’s art was like a arrow piercing my heart each time. I finally received the decks and opened them this weekend. I know I was right. The textures of her art, the delicious, powerful abstraction of her symbols… I’ve heard so many whispers and so many poems in my ears while holding the cards, the energy is so strong that I had to put them on the side. I’m gonna cherish my time alone with the decks, but I may offer very special spirit work readings starting November with these two.”

by

Quels jeux pour l’Automne ?

No comments yet

Catégories: Le sens de nos "collections", Parcourir les séries vidéos, Présentations de jeux, Sur le cheminement du voyant

La série thématique du mois sur la chaîne publique ! Décontractée plutôt qu’analytique, je réalise un panorama des jeux avec lesquels je peux travailler en saison d’automne. Comme la question question a été abordée en live Espace Sacré puis sur Patreon à la suite de la série exclusive de présentation et analyse de collection, c’était l’occasion de le partager avec tout le monde.

Première vidéo de la série :

Une première sélection qui comprend :
– Le Mary El Tarot
– Le Tyldwick Tarot
– The Maroon Tarot
– The Tarot Leaves
– The Enchanted Map (gros warning sur cette autrice malhonnête ; je recycle des jeux que l’on m’a offert)
– The Tarot of Delphi
– The Faeries Oracle de Brian Froud
– et son jumeaux the Heart of Faery Oracle (B. Froud)
– The Hush Tarot

Résumé de la vidéo : On explore ici en gros des jeux aux couleurs et à l’ambiance visuelle automnales (Tyldwick, Tarot Leaves, Enchanted Map), des jeux pour travailler avec des thématiques de l’automne spirituel (le sombre (Mary El), l’Entre-Deux (Tyldwick), la Faery), et je commence à expliquer la distinction entre travailler sur l’imaginaire de l’Entre-Deux (fantasy, Faery ; Maroon Tarot et cie) versus travailler avec de réelles entités (les Sidhe, les Fées ; oracles de Froud, Hush Tarot, etc.). Avec en prime un coucou surprise du monde gréco-romain via le Tarot de Delphi.

Deuxième vidéo de la série :

La deuxième sélection comprend :
– Hidden Realm Tarot (tarot du royaume caché en français)
– Le Joie de Vivre Tarot, de Paulina Cassidy
– Le Paulina Tarot, de Paulina Cassidy
– The Enchanted Lenormand, de Caitlin Matthews
– Le tarot des fées victoriennes
– Le tarot des contes de fées, de Lisa Hunt
– The Inner Child Cards (Fairy-Tale Tarot), d’Isha Lerner
– The Story World tool kit, des Matthews

Résumé de la vidéo : Transition entre les jeux féériques de nature spirituelle et animisme vers les jeux féériques de type imaginaire (contes de fées).
– Faery traditionnelle en résumé (à partir de 8min15) : on n’est pas sur de l’archétypal et du symbolique. Il s’agit de concevoir les “Fées” comme une large variété d’Esprits, d’entités réelles, avec lesquelles on peut interagir. Les Esprits fées sont loin d’être “gentils”, on n’est pas dans les petits êtres ailés victoriens guillerets et plein de cadeaux (contes de fées victoriens). Opposition entre les représentations littéraires et artistiques des fées, versus la réalité du lore traditionnel.
– Jeux qui permettent d’interagir avec des Esprits “fées” : Hidden Realm Tarot, Paulina Tarot, peut-être le tarot des fées victoriennes.
– Jeux story-telling, symboliques, contes de fées : The Enchanted Lenormand (Caitlin Matthews) ; le tarot de fées victoriennes ; le Tarot des Contes de Fées de Lisa Hunt (traduction fr) ; The Inner Child Card, the Fairy Tale Tarot by Isha Lerner (le Tarot de l’Enfant Intérieur aux ed. Souffle d’Or?) ; un jeu de cartes des Matthews, “Story World Tool kit”.
– Jeux faciles d’accès : le Paulina et le Joie de Vivre, très ancrés dans la tradition Rider Waite Smith. Le Joie de vivre était plus “joyeux” et plus épurés. Le Paulina était très foisonnant et plus sombre.
– Jeux difficiles d’accès : le Hidden Realm, parce que dépouillé et centré uniquement sur des personnages.
– Rappel sur le Lenormand traditionnel vs l’intuitif (qui n’est pas du lenormand) et la question de la nature des illustrations, autour de 9 min

Troisième vidéo de la série :

La troisième sélection comprend :
– Les Cartes divinatoires d’Algariel, d’Alcide Nathanaël
– The Antiquarian Lenormand
– The Indigo Payne Lenormand, de Beth S.
– Le Tyldwick Tarot, de Malpertuis (encore)
– The Ghosts and Spirits Tarot, de Lisa Hunt
– The Literart Witches Oracle

Résumé de la vidéo : Une sélection de jeux pour parler de connexion ancestrale, puisque l’automne accueille la fête de Samhain (prononcer “sawouine”), tradition irlandaise extraite de son contexte par les mages, sorciers et païens du 20e siècle, ce qui fait qu’aujourd’hui tout un tas de “sorciers.ères” ou “païen.enne.s” génériques emploient le terme et célèbrent à cette date même si leur chemin n’a rien à voir avec la tradition irlandaise.
Cartes d’Algariel, autant pour son côté “raconte-moi une histoire” que pour contacter des ancêtres ou des travaux dits “sombres”.
– Deux Lenormands employés comme des oracles ancestraux (communication spirite) : The Antiquarian Lenormand, avec son ambiance fin 19e / début 20e ; The Indigo Payne Lenormand. Je fais un rappel sur le fait que le Lenormand traditionnel est une tradition graphique et symbolique. Les illustrations ont des directions et un sens en tant que concept. Toute réécriture qui modifie le symbole de base est en réalité inutile, et surtout, a priori sur les cartes à direction “incorrecte” (puisque si le livre est tourné à gauche et plus à droite, cela change la codification de direction associée à la carte). Parenthèse refermée. Je décris l’ambiance que je perçois dans ces deux jeux, et pourquoi je les rattache aux ancêtres et aux morts en général.
– Le Tyldwick Tarot. Bien que je l’ai montré en première partie, il revient ici en travail animiste et ancestral. Travail sur des lieux ou des défunts qui rodent.
– Le Ghosts and Spirits Tarot. Son thème parle de lui-même. Légendes et histoires autour de la mort. Et une pratique personnelle de voyance et de médiumnité avec ce jeu, que j’ai développé le mois dernier sur Patreon en détail.
– Le Literary Witches Oracle dont j’ai encore assez peu parlé. La question des ancêtres artistes et autrices. La série des symboles comme bon support de story-telling, avec ambiance sorcière.

by

Freyja’s Friday (10), période sombre et self-care

1 Commentaire

Catégories: Polytheism & Animism, Suivre Freyja, Temps sacré

[English summary available here]

Je reprends des années après l’écriture de mes posts symboliques du vendredi, “Freyja’s Friday” ou les vendredis de Freyja, un jour consacré à la divinité dans la communauté anglophone. Pendant quelques années, le vendredi, c’était article pour discuter de Freyja sur mon blog anglophone. Rien de forcément très long ou compliqué, mais des partages réguliers sur mon expérience moderne au quotidien de travail avec la Déesse que je sers. Du “polythéisme vivant” comme m’ont dit plusieurs lecteurs.trices. Du coup en cette fin d’année, je tente quelque chose qui va si possible refaire son apparition dans mon écriture et mes travaux publics, continuation logique après avoir lancé des services rituels dédiés depuis quelques mois. On en reparlera en novembre.

Un retour en force pour la “période sombre”

Déjà, je vais commencer par faire un point de rappel. Je ne suis pas une “sorcière” ou une païenne générique ; je ne fête pas les “sabbats”. Je suis polythéiste de traditions gallo-irlandaise et “nordique” (et non asatru, mais ça serait un article entier à faire). Ainsi, mon appréciation du passage du temps est marquée d’abord par les mythes et les entités que je côtoie quotidiennement, et non pas des codes extérieurs qui ont été empruntés depuis des années par les modes et les livres. Quand je parle de “saison sombre”, d’une part je fais référence à la fois à l’automne et à l’hiver (équinoxe et solstice), au fait que dans l’hémisphère où je me trouve, on entre dans une période de déclin lumineux et d’un changement de saison. D’autre part, cela renvoie à des faits ou héritages culturels précis, dans les deux pôles mentionnés. Comme le rappelait ma collègue Phronesis sur l’Antre de Morrigan au cours du mois passé (ici et ici), la question de la “saison sombre” fait notamment référence à la question de Samhain, qui marque un point de rupture et de jonction à la fois entre l’hiver et l’été, les deux saisons irlandaises. Je n’ai pas mes notes à portée de main (donc c’est à vérifier), mais dans le calendrier de Coligny on peut trouver chez les gaulois une dynamique similaire (mais les idées et les faits culturels ne sont pas égaux entre les aires ; l’Irlande n’est pas la Gaule etc) autour de “samonios“, premier mois du calendrier gaulois qui marque la fin de l’été, et s’ouvre avec 3 nuits de célébration de Samhain. Pour finir, l’autre versant de ma tradition (germano-nordique) place en cette période de l’année également le déclin du soleil, mais surtout au plan mythologique l’ouverture de la Chasse sauvage, une période d’hyperactivité de l’Autre Monde avec des hordes d’Esprits en vadrouille en procession jusqu’au moins les premiers jours de janvier. A ce moment de l’année, le déclin du jour signifie s’exposer à la rencontre avec des êtres et des énergies nombreuses, complexes et pas toujours paisibles. On se replie dans la maison. On fait attention aux gestes de protection. Ce genre de choses.

Pourquoi donc Freyja en ce moment ?

Cette idée correspond à une observation toute personnelle, tirée de mes dévotions années après années ; ici, je ne fais référence à aucun livre, on est dans du partage d’expérience. Freyja revient souvent vers moi en ce moment particulier, j’imagine parce qu’il est très difficile. Cap temporel mondain, recrudescence d’activités “administratives” alors qu’on change de saison, de température, de taux d’humidité, de pression atmosphérique, d’heure, de luminosité, …. et parallèlement, l’Autre Monde est extrêmement ouvert, présent, débordant dans le Monde Commun, ce qui demande également beaucoup d’énergie et de temps en tant que spirit-worker. J’ai mes épreuves personnelles, créatives, professionnelles, et magiques…

L’automne, la saison sombre et les difficultés associées, c’est l’assurance que Freyja aura son autel bien entretenu, allumé, nourri : parce que je vais galérer, et que je vais chercher des enseignements et platement du réconfort.

La question du Self-care

Comme j’ai commencé à l’expliciter en ligne un peu depuis Juin dernier, l’aspect de Freyja le plus présent dans ma pratique est celui de la guérison (que j’associe à Freyja-Mardöll). Elle a beau être une des divinités les plus puissantes du panthéon nordique, puisque d’un côté elle incarne l’essence vitale (sœur de Freyr, divinité Vane de la fertilité et de la vie), qui lui vaut d’être enlevée / troquée, elle ou ses atouts magiques (son collier), et de l’autre elle est la grande “magicienne” (praticienne du seidhr) qui a elle-même initiée le roi des Dieux (Odin), malgré cela elle se présente le plus souvent à moi dans son visage silencieux, mélancolique et réceptif.

Quelque part, Freyja constitue la gardienne de la période sombre pour moi. Pas en tant que protectrice ou quoi, non, mais elle est cette présence sur le bord du chemin. Le témoin. Presque le réceptacle de mes Ombres en quelque sorte. Elle écoute, elle reçoit – quoi ? Mes douleurs, mes fatigues, mes doutes, mes pleurs… C’est oser lui raconter ce qui ne va pas, c’est oser dire les choses à voix haute pour qu’elles soient reconnues comme réelles puis intégrées. Puis c’est aussi tout le travail de déconstruction autour des pleurs : non pleurer n’est pas une faiblesse, n’est pas un acte “féminin”, n’est pas futile…. L’accueil des émotions passe aussi par là. Accepter ce que l’on est, avec nos forces, nos défauts, nos problèmes. Accepter de faire des erreurs. Accepter de chuter. Produire le travail sombre d’introspection, de déconstruction, et puis trouver les pierres à poser, les actes à mener.

Elle me rappelle toujours aux bases du soin, de soi et des autres : “laisse-toi le temps”, “souffle un coup”, “autorise-toi à ressentir”… Aussi incroyable que cela m’ait d’abord paru (et cela a duré des mois, peut-être même des années), la Déesse me guide toujours sur les chemins du travail sur soi. Récemment, je me suis rendue compte qu’Elle était probablement la grande alliée ignorée des malades chroniques ou des minorités oppressées. Déstigmatiser le repos. Déstigmatiser la lenteur, l’économie. Apprendre à écouter son corps et à le respecter. Etc.

La période a à peine commencée qu’Elle est déjà arrivée, et qu’elle a déjà reçu des plaintes et des douleurs du fond de mon lit…

J’ai d’ailleurs un exemple de tirage qui aurait totalement pu être délivré par Freyja que j’aimerais publier ce mois-ci. La guidance collective que nous avons reçue lors du live Espace Sacré de l’Equinoxe d’Automne correspond vraiment bien au genre de leçon que Freyja m’apprend.

by

Activités d’octobre et novembre

No comments yet

Catégories: Les news

Bonjour à toutes et à tous !

Après avoir tâté la température de l’eau sur Instagram depuis ma semaine de déplacement, j’annonce ici avec joie les nouvelles des plannings Espace Sacré d’octobre et novembre ! D’ailleurs, avec le temps je viendrai compléter ce planning des autres activités du mois, c’est à dire les sorties de contenus : articles, vidéos et thématiques Patreon.

1°) Au mois d’Octobre :

Je vous propose deux lives à thème pour les Espaces Sacrés :

  • Une réunion pour l’Annniversaire de l’Antre de Morrigan ! Un live rituel de 3h avec au cœur une méditation guidée pour descendre dans la caverne à la rencontre de Morrigan.
  • Puisque nous sommes un groupe de païens / polythéistes divers, de traditions différentes, je vais proposer également un deuxième live rituel sur le même modèle, mais non centré sur Morrigan : la méditation guidée de descente dans la caverne multi-confessionnelle aura pour but de rencontrer une divinité chtonienne, propre à vos traditions ou “surprise” (Hekate, Hel, Persephone, Ereshkigal, …).

Infos techniques :
A) Les dates vont être à choisir pour conjuguer mon emploi du temps et le vôtre : plutôt en journée ou en soirée ? plutôt quel jour ? Sachant que je vise autour de la lune noire.
B) Format : ce seront deux lives rituels à l’instar des rites de Deuil, au lieu des “simples” recueillement habituels. Le tarif sera donc entre 8 et 12 euros par personne, avec une limite de participant.e.s entre 8 et 12 (je dois étudier la question pour voir ce qui est gérable).

Côté contenus écrits et vidéos :

  • Un [article] sur le Silence dans nos pratiques, pour répondre aux réflexions de Terrorem
  • Une [vidéo] thématique polythéiste sur la chaîne Youtube (enfin!) : je voudrais parler des implications d’une croyance animiste en termes de “cosmogonie”, en réponse en fait à certaines réactions et peurs que j’ai pu lire en ligne. Ce n’est pas évident à résumer pour l’instant, mais quand j’aurais eu le temps de mieux préparer ça, je vous résumerai l’idée.
  • Côté [vidéo], il y avait aussi la thématique sur les jeux de cartes “celtiques” qui m’avait été demandée et qui attend. J’aimerais commencer à la découper en morceaux.
  • Et j’ai également commencé à discuter avec mes Patreotes de mes jeux d’Automne, j’aimerais bien faire une [vidéo] publique sur la chaîne.
  • J’ai possiblement des tonnes d’idées d’articles dans les cartons, mais je vais y aller doucement en essayant déjà de parler du silence.

Ce qui est en route sur Patreon pour l’instant (mais en notant bien qu’il s’agit d’un horizon prévisionnel et pas d’un planning définitif) :

  • La suite de la série [vidéo] “Le fonctionnement d’une collection”, où l’on explore l’intégralité de mes jeux, leur histoire, mes préférences… Les deux prochaines vidéos prévues traiteront de quelques jeux à l’histoire unique pour moi, ainsi que de ma façon de sélectionner des jeux.
  • Un fragment poétique bilingue (soit sur la mer, soit sur une autre thématique) [article]
  • Des fragments d’archives sur le travail ancestral et la médiumnité [articles]
  • Vous réinviter à découvrir le dossier de travail méditatif polythéiste “Les Portes de l’Automne” [article public ici – dossier privé plus complet sur Patreon]

2°) Au mois de Novembre :

Côté Espace Sacré, cela sera le retour de Freyja, mais pas seulement !

  • Comme les deux lives d’octobre seront très costauds, je décale le rite de deuil mensuel au mois suivant. Je pense placer le live juste après le Samhain irlandais pour plusieurs raisons : ancrer le rituel dans des objectifs de relâchement des émotions difficiles liées à la période sombre en plus du Deuil habituel. Cela sera donc un travail transversal de deuil, de shadow work et de travail saisonnier (période sombre, post-samhain).
  • Le deuxième live du mois sera multi-confessionnel, mais dédié au travail avec les Ancêtres. Je pense le concevoir avec le soutien de Freyja et d’autres divinités nordiques, puisque ce sont mes alliés, mais le rituel ne leur sera pas dédié (j’espère que vous saisissez la nuance). L’objectif du rituel sera également “croisé” : shadow work, deuil et travail ancestral (ancestor work). Je vous propose de venir sentir, ou parler avec vos ancêtres, ou traiter des peurs liées à vos ancêtres.

Les inscriptions se feront par mp/emails pour composer la liste des participant.e.s. Me donner : votre email où être contacté.e, et votre préférence de communication pour valider votre inscription (nombre de messages de rappels, à quel endroit, etc).

Côté contenus écrits et vidéos :

  • Je songe à faire remonter à votre connaissance des [articles] de saisons déjà écrits, mais qui ne paraissent pas faciles à trouver parmi les archives. Novembre pourrait être l’occasion de faire l’import de certains articles.
  • Comme dit plus haut, j’aimerais arriver à concevoir la trame du gros dossier [vidéo] sur les jeux de cartes celtiques en octobre, afin de publier les premiers morceaux vidéos (l’idéal serait de publier la première vidéo de la série fin octobre, puis d’étaler le reste sur le mois de novembre).
  • J’aimerais beaucoup rattraper un peu du retard ici : créer sur le site les [articles] correspondants à la série vidéo “les tarots arthuriens, comment choisir ?” (x3), pour proposer les infos techniques et un résumé pour l’accessibilité.
  • L’année dernière, j’avais envisagé une 2e [vidéo] thématique à partir du Literary Witches pour aborder le traval ancestral, si j’avais le temps, ça serait l’occasion de l’écrire et de la publier.

Voici pour un premier avant-goût qui pourrait largement être augmenté vu ce que j’ai dans les tiroirs, mais je ne m’avance pas trop car on verra ce que j’arrive à produire à côté de mes autres travaux, ainsi que la réouverture prévue des tirages clients. Cela fait beaucoup, et j’ai la joie de pouvoir continuer à en faire mon travail grâce à mes soutiens Patreotes. Si vous suivez mon contenu depuis des années, ou depuis peu, n’hésitez pas à me soutenir à la hauteur de vos moyens via paypal ou Patreon. J’ai tendance à conseiller Patreon car vous pouvez bénéficiez de petites exclusivités dès 1 euro/dollar, et de contenus approfondis à partir de 3 euro/dollars.

1 2 3 4 5 24 25