home

by

Le défi des 30 jours de Magpie Tarot

Quelle superbe initiative ! Comme vous le savez peut-être, l'automne est très actif dans la communauté créative sur Internet. Le mois d'octobre connaît tous les ans un challenge de dessin (inktober), et celui de novembre un challenge d'écriture (Nanowrimo). Sur les réseaux sociaux, d'autres communautés, dont celle du monde des cartes, reprend ainsi régulièrement à son compte un challenge de 30 jours tout au long de l'année ; je découvre ce mois-ci l'excellent challenge de création de tirage de Magpie Tarot. Elle s'est donné une liste de "prompt" pour les 30 jours du mois, et chaque jour un tirage est créé sur le thème donné !

Quelle superbe initiative ! Comme vous le savez peut-être, l’automne est très actif dans la communauté créative sur Internet. Le mois d’octobre connaît tous les ans un challenge de dessin (inktober), et celui de novembre un challenge d’écriture (Nanowrimo). Sur les réseaux sociaux, d’autres communautés, dont celle du monde des cartes, reprend ainsi régulièrement à son compte un challenge de 30 jours tout au long de l’année ; je découvre ce mois-ci l’excellent challenge de création de tirage de Magpie Tarot. Elle s’est donné une liste de “prompt” pour les 30 jours du mois, et chaque jour un tirage est créé sur le thème donné !

 

by

La Blessure

Une carte qui pourrait parler à beaucoup d’entre vous, tirée du jeu de l’oracle cristal, de Delphine THIERCELIN, Bruno ANXIONNAT. La Blessure : "Voilà des années que tu remets ça, que tu n’oses affronter de face ce qui te lancine et t’absente. Tu cherches un autre moyen de traverser le mur pour te découvrir libre de l’autre côté, il n’y a d’autres passages que cette fente étroite. Cette blessure constamment évitée de peur de souffrir t’aspire dans son vortex...."

Une carte qui pourrait parler à beaucoup d’entre vous.

Jeu : l’oracle cristal, de Delphine THIERCELIN, Bruno ANXIONNAT.
Pour tirer une carte : http://www.parole-intime.com/tirage-gratuit-oracle-cristal

*****

Une carte qui pourrait parler à beaucoup d’entre vous.

Jeu : l’oracle cristal, de Delphine THIERCELIN, Bruno ANXIONNAT.
Pour tirer une carte : http://www.parole-intime.com/tirage-gratuit-oracle-cristal

*****

“Sens et valeur

Voilà des années que tu remets ça, que tu n’oses affronter de face ce qui te lancine et t’absente. Tu cherches un autre moyen de traverser le mur pour te découvrir libre de l’autre côté, il n’y a d’autres passages que cette fente étroite. Cette blessure constamment évitée de peur de souffrir t’aspire dans son vortex, tu perds ton énergie à lutter contre et gagne en mal-être à ne pas t’y plonger avec sincérité.

“Sens et valeur

Voilà des années que tu remets ça, que tu n’oses affronter de face ce qui te lancine et t’absente. Tu cherches un autre moyen de traverser le mur pour te découvrir libre de l’autre côté, il n’y a d’autres passages que cette fente étroite. Cette blessure constamment évitée de peur de souffrir t’aspire dans son vortex, tu perds ton énergie à lutter contre et gagne en mal-être à ne pas t’y plonger avec sincérité.

Chaque être humain sur cette terre a en héritage un tatouage sensible d’ombre inscrit dans son intimité. Il s’applique à le cacher, à vivre comme s’il n’existait pas. Plus tu le nies et le refuses, plus il prend sa part de pesanteur et t’enfonce dans ses méandres. L’ego est le vigile qui attaque bec et ongles toutes tentatives d’approche d’une part de toi qui voudrait ne serait-ce qu’aller voir. Une lutte s’installe, source de conflits internes. Tu es intimement divisé, schizophrène des profondeurs, tu es double.

Dualité profondément douloureuse qui a besoin de toute ta douceur, qui a besoin de ton non- jugement. Juste constater ce qui est là et qui a besoin de ton amour, de ta reconnaissance. 

Quelle est ta blessure racine, celle que tu connais par cœur et avec laquelle tu joues à faire des passes comme un toréador face à la bête ?

Ne vis plus contre elle car tu es incomplet et en fuite avec un tel fonctionnement. Je sais, tu as peur de t’effondrer, tu as peur de ne plus voir la lumière, d’être anéanti. Tu dois tout embrasser de toi, ne rien mettre de coté et planter ton amour dans ce qui te semble le plus difficile. Là est ton réel courage et tu le détiens !

Parle, exprime ce que tu ressens lorsque tu plantes ta conscience d’amour dans ce marécage de peurs. Assèche au soleil de ta vérité ces eaux glauques et stagnantes. La plus noire de tes souffrances voisine avec la plus pure de tes lumières. Un fin voile les sépare qui se déchirera sous l’acceptation à reconnaître ce qui est. Et graduellement, petit à petit, la clarté unifie tout ton être et tu deviens christ. Une énergie d’amour sans condition qui enveloppe et élève, qui adoucit et tranche ce qui est mort. Le christ vivant en toi s’éveille et grandit, un processus se met en branle pour que tu vives unifié au vivant et non pas mort vivant séparé d’elle, de la chère blessure d’être là.

Parole Intime

Je suis en toi la divine blessure, celle qui ne cicatrise pas. Parfois, la vie me rencontre, me touche et tu me sens alors comme une lance plantée en ton flanc, une épine en ton cœur. Pourtant, je suis une blessure très ancienne que la vie réactive pour que tu n’oublies pas, jamais, que tu es avant toutes choses un être sensible. Je suis en toi ce qui fait mal, ce qui est douloureux, ce qui est blessé et qui saigne des larmes salées. Grâce à moi, tu demeures un être humain. Il en faudrait de peu pour que ce monde créé fasse de toi un monstre ou une machine. Je suis la blessure de ton cœur plantée en ton corps pour que tu n’oublies pas ton âme. Car seul le sensible est ce qui te relie à elle. Si tu demeures sensible, tu demeures en elle pour toujours.

Je suis donc ce qui ouvre tes chairs sensibles, une plaie en tes chairs, une douleur, tout ce qui s’exagère en toi pour que tu n’oublies pas. La joie est douloureuse parfois, le bonheur peut être tel qu’il te fait défaillir, qu’il ouvre en toi une faille où tu tombes. L’amour est un état qui peut renverser tout ce que tu connais, te déchirer jusqu’au plus sensible de toi. L’extase de se sentir aimé de dieu, la souffrance magnifique qui délivre la vie, le vertige d’être seul et d’avoir tout perdu…Autant d’instants que tu connais, qui t’ont blessé à en vivre. C’est l’eau d’une source vive qui a coulé pour te transformer, te rendre plus sensible, plus ouvert, plus doux, plus prévenant avec la blessure, la tienne, celle de l’autre.

Comme si finalement chaque blessure qui osait se révéler à toi t’était un cadeau. Elle te fait confiance pour être touchée par toi, touchée au plus douloureux sensible, au plus fragile et vulnérable de l’être. Il n’y a plus besoin d’anesthésie. La blessure rencontre la douce peau d’une main bienveillante, l’amour en somme, l’unique bienfaiteur. Le fragile rencontre le vulnérable, et c’est la puissance d’aimer, la blessure d’amour.

Pardonne moi d’être là, si à vif. Dès que tu m’auras reconnu, accepté en toi. Tu découvriras qu’en moi réside ta capacité à aimer…ouvertement, infiniment, divinement.

Au ras des pâquerettes

il y a une blessure en toi à laquelle toutes ramènent, que toutes cachent : le sentiment de n’être pas aimé, la blessure d’amour. Accepte d’être blessé par la fragilité de l’autre et tu découvriras la douceur d’aimer. Trouve la délicate attention, laisse la joie, la douleur déchirer ton cœur. Sois attentif, quand tu sens que tu te fermes pour te protéger, ouvre toi alors, ressens, il y a un jouissance à cela. Découvre-la, tu es prêt.”

by

Tarot du jour

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur?”