La famille s’agrandit subitement

Bien que j’avais envie de vous parler de mon dernier jeu acquis, le « Life Design Cards », je n’en ai toujours pas eu l’occasion, et voici cette surprise qui est arrivée ! Voici dont débarqués fraîchement à la maison :

  • L’Oracle Bleu (+ livre)
  • Le Tarot du Sentier Ancestral
  • Le Tarot Doré du Tsar
  • Le Haindl Tarot
  • Les cartes de Crowley en grand format
  • Le Tarot des fées victoriennes(coffret)
  • Revelations Tarot (coffret)
  • Witches Tarot (coffret)
  • Tarot de la métamorphose (coffret)

Un ami adorable a récemment fait du tri dans sa collection, à l’occasion de l’anniversaire du Site et de la boutique…. Il était prévu qu’il m’en apporte un, mais pas tout ça ! Je suis tombée des nues. Certains jeux ne figurent pas ici car ils sont directement repartis, ne me parlant pas du tout. D’un côté, certains étaient sur ma liste de curiosité depuis très longtemps ! Notamment le Haindl, le tarot du Tsar, le tarot de la métamorphose (ceux qui m’ont suivi depuis le début ont peut-être en tête mon histoire compliqué avec les jeux de Lisa Hunt), et le tarot de Crowley. Eh oui, j’ai beau déjà en avoir un en coffret, j’ai vu des lames débarrassées de leurs bordures sur instagram et j’ai trouvé ça fantastique ! Sans parler du fait que je voulais essayer une version des cartes en grande taille, ce qui est le cas ici ! De l’autre, ceux qui me connaissent seront probablement très surpris de voir certains thèmes et esthétiques qui ne me sont pas chers. Mais il s’est avéré qu’ils pourraient m’être utiles, comme pour le Witches Tarot notamment, que je trouvais plutôt pas mal pour (ré)étudier le Rider Waite, voire être carrément surprenant, comme le Revelations Tarot, à l’esthétique vraiment étrange (très très flashy, simili vitrail dans les dessins, mais très moderne, digital, et naïf), qui m’a littéralement renvoyé dans la face un message très important à la première carte tirée au pif. Autant d’acuité et de simplicité, je me suis dit qu’il ne fallait pas passer au travers et que cela vaudrait le coup de creuser (en plus d’une autre raison dont je reparlerai la prochaine fois).

 

Le tarot des Fées victoriennes, j’ai dû le voir passer en ligne par le passé, mais il n’a jamais été sur ma liste. Néanmoins, j’aime beaucoup les illustrations de conte, et là plus spécifiquement victoriennes. En l’ayant en mains, c’était vraiment un régal qui m’a rappelé des souvenirs de petite fille. Aussi, j’ai été intriguée d’étudier le rapport entre les dessins et le tarot, d’apprécier vraiment le travail symbolique qui a été fait. Je n’avais jamais, nulle part, entendu parler du tarot du Sentier Ancestral a priori, ce fut une grosse surprise. Les illustrations, réparties en 4 thèmes (ex: amérindiens ; chevaliers de la table ronde ; …) selon les suites, étaient vraiment belles. L’Oracle bleu est un oracle français si je ne me trompe pas ? En tout cas, ça fait parti des « vieux jeux » quand on aime la voyance depuis longtemps, comme les Belline et Triade, et je m’étais dit qu’un jour j’aimerais bien me pencher dessus. Or voilà qu’il est arrivé sur mon chemin. Les illustrations ne me parlent pas vraiment…. j’ai failli le reposer, mais à regarder les descriptions du livre, il avait l’air vraiment complet et intéressant. Du coup je l’ai pris quand même.
Alors voilà, ils sont sous mon nez, et n’attendent que d’être utilisés. J’ai testé un tirage du jour avec l’oracle bleu, et j’ai été vraiment agréablement surprise…. Je manque énormément de temps, comme mon absence depuis des mois l’a bien montré, mais j’aimerais assez me remettre à poster des tirages et analyse de cartes. On verra ce qu’il advient.

L’Aventure de la modification des tranches !

Il y a quelques temps déjà, j’avais publié sur Youtube une petite vidéo (7 min) où j’expliquais que j’allais me lancer pour la première fois dans la modification d’un ou deux jeux de cartes.

 

 

Pour moi, c’était quelque chose de vraiment inenvisageable.

Je voyais le jeu comme un tout, je me connais pas très adroite donc j’avais peur de tout gâcher, je pensais au travail de l’auteur, de l’artiste, et de l’éditeur… Je ne pouvais pas m’imaginer avoir besoin ou envie de changer quelque chose. Et puis le temps a visiblement fait son oeuvre. Moi qui suis pourtant très simple et très sobre, j’ai eu, pour la première fois, la vision de deux jeux qui avaient désormais un « manque » dans ma vision : l’oracle et des sirènes et les cartes d’Algariel. Deux très jolis jeux, mais qui avaient un petit détail manquant : des tranches non « complètes ».

- La bordure fine et noire des cartes d’Algariel est vraiment agréable à l’oeil, et bonne pour « ceinturer » les illustrations. Et pourtant, après deux ans, je me suis rendue compte de quelque chose en les mélangeant : mais pourquoi est-ce que les tranches étaient blanches et non noires ? Tout d’un coup, le jeu était incomplet dans mon esprit ; pour aller au bout de la vision d’Alcide, et de la réalisation et des cartes, il fallait que cela soit totalement noir.

- Et puis l’oracle des Sirènes s’est mis à me « parler » (au sens métaphorique). Les sirènes sont dans certaines représentations des collectionneuses au même titre que les pies (ou que les fées ?) ; dans certaines légendes, elles incarnent la féminité et la beauté. La boîte du jeu tape dans l’oeil avec son nom en doré, et je me suis demandée brutalement : mais pourquoi la tranche des cartes n’a-t-elle pas été prévue dorée elle aussi ?? Alors pareil que pour les cartes d’Algariel, j’avais soudain un manque visuel et énergétique, il fallait la « bonne » tranche.

Puis il y a avait le côté pratique.

Le « problème » pour moi, c’était de trouver comment refaire les tranches. Je me suis demandée si un simple marqueur noir de base, même pas de marque, ferait l’affaire ; ou alors fallait-il que j’achète un marqueur de marque ? ou alors carrément un marqueur spécial à dessin ? Et puis je suis entrée dans le monde des marqueurs, y avait ceux à dessin (mais alors c’est quoi les autres qu’on utilise d’habitude? en arts plastiques au collège, je n’ai jamais acheté quelque chose de spécifique…), les marqueurs à l’alcool, ceux sans alcool, les nouveaux marqueurs « pro » pour faire des beaux dessins, du comic book etc…. wow, je me suis retrouvée perdue.

Alors quand j’ai commencé à réfléchir pour le marqueur doré, là mon cerveau a explosé haha. Y a doré et doré en fait. Y en a des plus « chauds » des plus « froids », y en a qui peuvent baver, d’autres soit-disant pas…. Alors j’ai discuté avec une vendeuse là où j’étais, et son avis était qu’un marqueur à l’alcool ça bave (il y a comme une tâche translucide autour de votre écriture colorée), donc plutôt prendre autre chose. J’ai suivi son conseil, et j’ai pris une gamme spéciale sans alcool, les « Shake » que je présente dans la vidéo. Et je crois avoir acheté un doré et un noir. Ou seulement un doré, flûte, je ne sais plus, et tout ça est rangé dans un carton quelque part. Bref.

Au final, j’ai utilisé ce marqueur spécial doré pour les cartes de l’oracle des Sirènes,

et j’ai été déçue. Ce n’était pas du tout aussi facile d’utilisation que je pensais. Pour faire marcher le feutre la première fois, j’ai vraiment dû le secouer des plombes, et pomper pomper pour essayer de le faire écrire. J’ai eu super peur de m’être faite arnaquer…. mais j’ai vu qu’il était écrit quelques minutes sur le feutre, donc j’ai pris mon mal en patience, et ça a fini par marcher. Sauf que, le flux n’était pas constant. Tantôt j’en avais un petit peu, tantôt beaucoup beaucoup (et c’est seulement là que la vraie couleur dorée se révélait). Mon travail au final était vraiment inégal, ça se voit sur les photos. Aussi, quand le flux était important, et bien…. ça bavait partout. Alors ça n’a pas taché les cartes à proprement parler, mais j’ai dû vraiment passer du temps à tout essuyer.

D’abord un aperçu global, paquet neutre / paquet doré.

Puis un aperçu du rendu de la texture et de la couleur.


Bilan : soit je suis nulle et je n’ai pas réussi à me servir correctement du feutre… soit la technique n’est pas la bonne.

 

Pour la suite, c’est vraiment ironique…

Après cette déception, je me suis dit qu’un marqueur noir tout simple ne m’avait jamais trahi, et que je ne voyais pas quel pourrait être le problème avec l’autre jeu. Du coup, pour les cartes divinatoires d’Algariel, j’ai saisi le vieux marqueur qui m’accompagnait dans ma trousse un dessin depuis des années, et je me suis lancée. Et là, eh bien, aucune surprise. Ca s’est comporté exactement comme je voulais et j’ai eu exactement le résultat que je voulais haha ! Quelque chose de mat, de couvrant, pas de reflets particuliers, pas de coulures du tout… Et là pour le coup j’ai adoré tout de suite le rendu sur le jeu. Elles pourraient peut-être être retouchées encore un peu, mais la différence entre le rendu avec le doré est énorme pour le premier jet.

 

Est-ce que je retenterai l’aventure ? Probablement. Notamment pour les tranches noires, les plus faciles. Le Mary El notamment mériterait d’y passer. Mais j’aimerais bien trouvé un système fiable en doré, parce que y a vraiment des jeux auxquels ça sied beaucoup mieux. Je suis un peu triste pour mon oracle de Rûmi qui appelle ce type de traitement.

« The Soul Oracle » de Kundry

Kundry est une artiste très particulière. Proche de l’univers féérique et du petit peuple, mais son regard, ses couleurs, ses formes sont bien à elle. Photographie, peinture, feutrine, sculpture… des merveilles prennent vie sous ses mains. Pour ceux qui se demanderaient, elle écrit à la fois en français et en anglais, dépendant du moment ou du public, car elle habite désormais en Norvège (il me semble).

Ma plus grande surprise fut de découvrir qu’elle avait créé un oracle entièrement original, en ligne, et gratuit ! « The Soul Oracle », l’oracle de l’âme.

Pour vous présenter un peu ce qui va s’offrir à vos yeux, Kundry a conçu une sorte de « carte de l’âme »(d’où le nom du jeu je suppose) circulaire. Vous avez ainsi le jeu entre un certain nombre de mots clés disséminés par groupe selon des « types » d’idées ou concepts.

  • Ainsi, vous pouvez par exemple explorer des émotions représentées comme des mots sur des petits papiers (en partant du haut, sens horaire) : « Bliss » (la joie), « Depth » (les profondeurs), « Truth » (la vérité), « Patience », « Grace » ;
  • ou des intentions qui peuvent vous habiter et vous poussez à interroger l’oracle, entre les petits papiers, sur le cercle extérieur : « influence » (qu’est-ce qui vous influence en ce moment ?), « challenge » (qu’est-ce qui vous met au défi en ce moment ?), « fear » (qu’est-ce qui vous fait peur ?), « desire » (qu’est-ce que vous désirez au fond de vous ?), « reflection » (une réflexion au sens figuré, ou un reflet, un miroir…), « inspiration » ;
  • On se rapproche du centre, cadré par une étoile: « the other » (l’autre ; un parent, un ami, un compagnon…), « calling » (une vocatio, une passion, quelque chose qui vous appelle), « anger » (quelque chose qui vous met en colère), « love », « hope » (un espoir), « me » (quelque chose à l’intérieur de vous), « sorrow » (un chagrin), « why » (pourquoi ? la cause de quelque chose qui vous titille);
  • Et enfin au centre, 4 grandes questions, plutôt spirituelles : « ally », un allié, « seed », quelque chose en germe, « guide », un guide (quelle que soit sa forme), « mystery », tout dépend de vous et de votre question / intention etc !

Selon ce qui vous anime, vous cliquerez donc sur le mot de votre choix. Quel que soit le thème que vous piochez, vous obtiendrez une réponse en image avec une petite phrase anglaise poétique, et facile à traduire à mon avis. (Pensez à autoriser vos ‘pop-up’). J’adore le choix des formes circulaires, ce qui n’étonnera pas ceux qui me connaissent. Je n’ai pour l’instant aucune idée du nombre de « cartes » / réponses disponibles, il faudrait demander à Kundry. EDIT: Kundry a répond à la suite de la publication, il y a 32 cartes en tout « pour le moment », toute son disponible à la vue dans une galerie !

Pour vous donner une idée par contre, voici un exemple de réponse :

« An elephant wearing pink, or a rose that favours grey will never bring a frown to the Rainbow. In fact, it encourages the expression of one’s Truth, without regard for norms. Rainbow says that there’s a colour for every moment and, if chosen judiciously, colours can heal even the most persistent affliction. »

>>> Cliquez ici pour découvrir l’oracle et procéder à un tirage. <<<

Pour découvrir l’art de Kundry, vous pouvez la trouver sur sa page Facebook, sur son site et son blog.

Le livre d’accompagnement complet des cartes d’Algariel !

Un tel plaisir de pouvoir enfin avoir entre les mains  les détails du travail d’Alcide Nathanaël sur son premier oracle ! On sentait bien que le petit livret blanc était trop succinct, on en veut toujours plus…. c’est maintenant chose faite. Des associations thématiques proposées, des messages un peu plus long pour chaque carte, des tirages, une introduction. N’hésitez pas à éplucher Youtube qui pullule déjà de reviews vidéos !



Présentation éditeur :

Ce livre, dont l’auteur n’est autre que le créateur du jeu, apporte un éclairage attendu sur ce jeu qui connaît actuellement un véritable engouement auprès de très nombreux praticiens qui attendaient impatiemment la venue d’un ouvrage. Livrant une description complète et détaillée du sens de chaque carte pour mieux comprendre cet oracle aux symboles riches et multiples, ce livre fait le point sur les interprétations dans les domaines relationnels, professionnels, spirituels… ainsi que les influences et associations possibles suivant les cartes alentours. Il propose en outre une description complémentaire en rapport avec la méthode de tirage des vies antérieures, afin de vous apporter un éclairage précieux sur les situations et les relations liées à votre vie actuelle. Ce livre s’accompagne enfin des méthodes de tirages les plus adaptées pour répondre à toutes vos questions et vous permettre ainsi de dresser des plans d’avenir en parfaite connaissance de cause. Complet, concret et illustré, cet ouvrage deviendra vite le support indispensable à votre jeu de cartes.


Le livre est disponible sur le site de l’alliance magique l’éditeur, mais aussi sur amazon et de très nombreuses librairies ! Pour en savoir plus, je rappelle que suivre la communauté d’amoureux du jeu est possible sur Facebook sur la page officielle ou dans le groupe.

Tirage du moment

Un tirage aperçu au cours de la semaine passée sur le compte instagram de Loptr ! Sa façon limpide de lire ces deux cartes m’a transpercée, je n’ai pu m’empêcher de vouloir partager ce message avec tous ceux qu’il pourrait encore toucher.


« #cartesdujour avec le Keepers Of the light oracle de Kyle Gray et Lily Moses. J’ai demandé quelle carte Instagram pourrait avoir besoin de voir en ce moment. Et c’est tout à fait amusant que je sois tombée sur deux femmes très particulières : Jeanne d’Arc (Joan of Arc) et la déesse Brigid. Pour vous expliquer, vous l’aurez certainement remarqué mais je suis une grande partisane du fait de se libérer de soi même et du regard des autres et de suivre sa route. Étant païenne, même les divinités que j’apprécie ont ce côté libérateur, c’est vraiment quelque chose d’important pour moi. Je reste persuadée qu’en étant en accord avec soi même et ses convictions on est capables de soulever des montagnes. Jeanne d’Arc invite à se poser une question : Et si je n’avais pas peur des apparences, qu’est ce que je serais capable d’accomplir ? Avec de la foi (en soi, en Dieu, en tout ce que vous voulez), de la détermination, qu’est ce que je voudrais vraiment changer ? Brigid, elle, nous rappelle que la seule force dont on a besoin est en nous et que rien ni personne ne peut nous l’enlever. Et si, au lieu de se demander comment, pourquoi, est ce que,etc. On commençait à faire les choses. Si on devenait vraiment ce fameux « changement que l’on veut voir dans le monde » plutôt que de juste épingler cette jolie citation sur Pinterest. Et si les personnes qui se plaignent de leur situation, du monde qui les entourent, de la politique ou de n’importe quoi d’autre se décidaient à agir et à prendre conscience de leur force intérieure ? Et si on s’aimait ? »


Si vous souhaitez jeter un coup d’oeil aux partages de Loptr, elle possède aussi un site web et un blog, et une page Facebook.