Déclaration éthique

Page en travaux.

Une page pour être en totale transparence avec vous : montrer quelles sont vos limites, quelles sont les miennes ; quelles sont mes définitions ; quelles sont mes valeurs ; etc.

Positions éthiques vis à vis des tirages


1°) Déterminer un prix stable : lorsque le prix est annoncé, il ne peut plus changer.

Le prix est déterminé AVANT le tirage, lorsque nous communiquons en privé sur votre besoin. Nous discutons de votre question, de sa profondeur, du nombre de cartes à tirer, du temps de travail… et une fois ces éléments réunis, je fixe mon prix (entre 25 et 55 euros en général).

2°) Transparence juridique

De plus en plus, je crois qu’il est essentiel pour notre profession et notre milieu de mentionner clairement le statut de notre activité. Cela veut dire mentionner si nous avons ou non un cadre légal qui encadre nos service, car cela n’entraîne vraiment pas les mêmes conséquences. Je me considère comme une professionnelle, car pour moi la voyance est un art et un métier, et que j’ai rendu des services dans un cadre que je considérais professionnel (sérieux, contre paiement, avec hauts exigences, etc). Mais je n’ai pas trop mis ce terme en avant car d’un point de vue technique cela peut être contestable : ce n’était ni mon métier principal, ni encadré par un statut légal. Dans l’avenir, si j’ouvre un statut professionnel, les mentions légales seront rendu visibles pour le prouver.

3°) Pas d’annulation de tirage ou de remboursement.

Une fois que nous avons discuté et établi votre devis en quelque sorte, le tirage est considéré comme lancé dès la réception de votre paiement. A partir de ce moment, aucune annulation n’est possible. Il n’y aura pas non plus de remboursement, car un tirage n’est pas une science exacte.

Les seules choses qui peuvent arriver. Je me réserve le droit de pouvoir refuser une demande, si je pense que les atomes crochus sont absents, ou si la démarche de la personne qui vient me voir ne correspond pas à la mienne. Voici deux exemples des cas de figure concernés :

  • A) Parfois le courant ne passe pas, ou il y a un blocage / absence de connexion au moment de la discussion préliminaire. On s’en aperçoit assez vite (la conversation est laborieuse, on a du mal à se comprendre dans nos attentes, etc, on sent qu’il y a une résistance). Dans ce cas-là, et dans ce cas-là seulement, on arrête la procédure, et donc pas de paiement.
  • B) Je m’aperçois lors de notre discussion que vous avez besoin de l’aide d’un autre professionnel (soit de la santé, un soutien psychologique, soit d’un praticien spirituel d’une autre spécialité ou tradition que la mienne). Je ne vais pas foncer dans un tirage juste parce que vous m’avez demandé, cela ne serait pas juste, pas éthique. Il m’est donc déjà arriver de stopper la procédure et de mettre fin à une commande avant le tirage.

De toute façon, quand nous en sommes au stade de la discussion, aucun paiement n’a été versé. Donc il ne s’agit pas d’un remboursement, mais bien d’une annulation de commande.

4°) Ne pas avoir trop d’informations sur vous.

Il y a non seulement une façon de doser la quantité d’informations que vous donnez, mais aussi une façon de la formuler. Pour être prudent, le plus simple est, à chaque fois, de n’en donner pratiquement aucune au départ, puis de voir avec le praticien de quoi il aurait besoin éventuellement. Dans le cas qui me concerne, je préfère fonctionner avec le MOINS d’informations possibles pour limiter les biais interprétatif, à la fois sur vous-mêmes et sur votre question. A l’issue du tirage, c’est là que l’on peut éclaircir les détails contextuels, mais pas avant. Dans le document que je vous remets, il y aura parfois des multiples interprétations en fonction du cas de figure dans lequel vous vous trouvez. Parfois je vous laisse libre de choisir, parfois je pourrais vous poser directement la question pour affiner moi-même l’information que j’ai reçue en fonction. En général, vous prenez un temps d’une semaine environ puis vous revenez vers moi pour discuter de ce que j’ai trouvé, poser vos questions.

Quelques exemples :

  • je n’ai besoin d’un nom ou d’un pseudonyme qui a du sens pour vous, pas forcément de votre nom civil.
  • je préfère avoir votre sexe et votre genre pour éviter les bourdes non seulement en m’adressant à vous avec les mauvais pronoms, mais pour éviter les mauvaises lectures dans le tirage.
  • je préfère qu’on fasse bien attention à la formulation de la question, pour qu’elle soit claire mais qu’elle ne présente pas les détails du contexte qui l’entoure.

Je vous invite à lire également le point suivant.

5°) Le phénomène des tirages à distance.

Je sais que pour certains ce “manque” d’information est mystérieux, mais la connexion que j’effectue avec votre personne est énergétique, et non civile. Lors de nos échanges, votre façon d’écrire et de réagir me permet déjà de me connecter à qui vous êtes. Choisir un pseudonyme, s’il a du sens (et n’a pas été inventé au pif juste pour le tirage), est une autre forme d’identité qui vous appartient. C’est un ensemble de choses auxquelles je me connecte pour vous “cibler” et procéder au tirage.

6°) Exigence de vérité

Un point crucial pour moi.

D’une part, si vous cherchez à ce que l’on vous confirme ce que vous pensez, si vous cherchez à être brossé dans le sens du poil, je vous conseille d’aller voir quelqu’un d’autre. Venir me voir est une quête de vérité, quelle que soit sa nature. Elle ne sera pas forcément belle ou facile. Je ne peux pas vous mentir sous prétexte que ce que j’ai à dire ne vous plaira pas, je ne fonctionne pas comme ça. Cependant, je ferais de mon mieux pour ne pas rajouter de la dureté ou de la violence dans ma façon de délivrer l’information. Si jamais je ne vous sens pas prêt.e, ou dans une situation de faiblesse et de dépendance, je me réserve le droit de refuser un tirage. Je vous renvoie à l’excellent article de cette autre praticienne qui aborde plusieurs de ces points : “Ce que j’aurais voulu que mes clients sachent“. J’ai également une traduction d’un article de Carolina Gonzalès en cours sur le sujet de recevoir des critiques lors d’un tirage (à venir).

D’autre part, de la même façon que je vous dois la vérité sur l’information que je reçois, je vous dirai également toujours la vérité sur ce que je perçois de vous. J’ai des connaissances « humaines », et le tarot peut être une aide, mais je ne suis pas un médecin, ni un psychologue, et je ne peux donc pas prodiguer ni soins ni thérapie. Si, une fois la consultation réservée et lancée (en personne ou à distance), je m’aperçois à partir des informations que je vois, ainsi que de nos conversations, que vous vous trouvez dans une situation de grande faiblesse ponctuelle,  ou bien plongé dans une grande fragilité persistante dans votre vie, je me sentirais dans l’obligation de vous le dire, sans violence, mais sans détour. Cela ne sera pas agréable, mais cela me semble essentiel, et ce pour plusieurs raisons fondamentales :

  • Parce que je suis donc pas un soignant, je n’ai ni fait d’études correspondantes, ni prêté serment. Cela serait en dehors de tout principe moral ou éthique de prétendre le contraire. Aussi, je suis claire d’entrée de jeu, et je souhaite éviter toute accusation légale de « pratique illégale de la médecine » (ce qui est également le cas de la psychologie).
  • Parce que je vous dirais clairement que votre situation et votre profil se prête à l’arnaque, par d’autres confrères voyants et tarologues (et médiums) moins scrupuleux, par les membres des sectes, etc. On vous extorquera de l’argent en vous faisant croire à des recettes miracles qui résoudront tous vos problèmes, ou qui vous feront vous sentir mieux (émotionnellement). Je souhaite vous éviter d’être encore plus affligé.e.s par ces arnaques, et aussi vous éviter des soucis financiers.
  • Parce que je vous remettrais devant vos responsabilités, que lorsque l’on veut aller mieux / se sortir de ses problèmes, il n’y a pas de recettes miracles, il faut d’abord reconnaître que l’on a un problème, et ensuite agir. Et c’est seulement là que je peux intervenir, en vous proposant quelques pistes ou solutions, mais en prétendant remplir le rôle d’un autre métier que le mien.
  • Finalement, parce qu’un être en détresse ne peut être laissé ainsi. Je vous le dirais très explicitement : dans certaines situations, si vous êtes seul.e.s ou sans soutien réellement présent dans l’entourage, vous aurez besoin de consulter un professionnel de la santé (thérapeute).

7°) Efforts d’accessibilité

Je suis loin d’être totalement consciente et formée sur les questions d’accessibilité, mais j’y travaille. J’ai pour habite de réaliser des tirage écrits, à distance, et d’envoyer un fichier texte (word). Peut-être avez-vous des besoins spécifiques ? Exemples : A) Le texte peut être écrit dans une certaine police (sans sérif?), d’une certaine taille (plus grosse). B) Je peux enregistrer un fichier audio si vous préférez, voire une vidéo. Ecrivez-moi si vous avez des besoins spécifiques.

8°) Respect de la vie privée

Une clause tellement évidente que je ne la fais apparaître qu’ici, justement parce que j’ai voulu insister sur tous les autres points trop souvent laissés de côté. Quand vous venez me voir, je prends les choses au sérieux, professionnellement. Nous entrons dans le cadre d’une consultation, donc d’une communication qui restera privée. Votre identité, la raison qui vous pousse à venir me voir, restera entre vous moi.

9°) Flexibilité pour les personnes dans le besoin

A) La page de tarifs propose une possibilité de troquer bien que j’ai surtout besoin de payer mes factures, et que ça n’est pas toujours évident de trouver un service ou un objet à troquer dont j’ai besoin. B) Il existe également une possibilité de recevoir un tirage gratuitement pour les personnes dans le besoin, expliquée sur cette même page (chercher le titre “Les cas de gratuité “).

10°) Espacement entre les consultations

Pour éviter les addictions à la voyance, et parce qu’un tirage demande du temps et de l’investissement, je vous déconseillerai de vous jeter tête baissée dans une question puis une autre et encore une autre. Parfois même, il m’est déjà arrivé de dire à un client de revenir plus tard quand il saurait mieux ce qu’il cherchait, parce qu’il était incapable de réellement formuler une question. Je ne souhaite pas vous exploiter, vous serez toujours prévenu.e de ce que j’en pense.

La plupart du temps, je recommande ainsi aux clients de ne pas commander plus de deux consultations par mois, surtout s’il s’agit d’un mini bilan émotionnel ou spirituel. Si mon emploi du temps est chargé, j’aurais facilement besoin d’une semaine pour réaliser un premier tirage de toute façon, et ensuite il vous faudra une semaine minimum pour lire le compte-rendu et venir en discuter avec moi.

La seule exception concerne les toutes petites questions de vérification. Dans tous les cas, il suffit de m’écrire pour en discuter.

11°) Vous vous demandez où va l’argent des consultations ? Voici quelques pistes :

  • La plupart du temps, l’argent est directement réinvesti dans le matériel et l’apprentissage (nappes, bougies, livres, nouveaux tarots, et dans l’avenir formations pratiques)
  • Un partie permet de payer tous les aspects administratifs (nom de domaine pour l’instant ; dans l’avenir cartes de visite, logiciels, etc. ) ;
  • Dans l’avenir, il faudra prendre en compte qu’une grosse portion des tarifs partira dans les charges sociales si j’adopte le statut professionnel (taxes, assurance santé, local, …) ;
  • L’argent est un investissement en soi ; il me permet d’équilibrer mes différentes travaux, et de garder plus d’espace et de temps dégagés sur une semaine, pour méditer, être bien, se détendre, être disponible mentalement et physiquement pour réaliser ces pratiques spirituelles. C’est un cercle vertueux.
  • A terme, dans l’idéal, une partie ira dans des œuvres caritatives choisies (en cours de réflexion) ; sachant que dès à présent, le paiement sert aussi de maintenir une sorte de “permanence” solidaire, un créneau de consultation gratuite par mois pour les gens aux moyens limités ;

One Response to Déclaration éthique

  1. Marion Papillon

    Bonjour,

    Je suis très admirative du professionnalisme que je ressens en lisant ce texte. Honnêteté, éthique, bienveillance, ancrage. Merci beaucoup! J’aime voir et entendre cela dans un monde où je vois beaucoup “d’arnaques” comme tu le mentionnes… Merci pour tes mots!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *