Archives de Catégorie : Réflexions

by

Les étapes dans la vie d’un tireur de cartes : le retrait

2 comments

Catégories: Découvrir votre hôtesse, Expériences personnelles, Sur le cheminement du voyant

.
Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas arrêtée sur mon chemin pour réaliser un peu d’introspection sur mon parcours de voyance. Je me suis dit que c’était probablement un sujet dont on parlait peu, et que cela serait l’occasion de discuter avec d’autres personnes que de venir l’écrire ici.

.

Si j’avais été à temps plein aujourd’hui, professionnelle dans la voyance, je ne sais pas comment j’aurais géré ce qui m’arrive : je suis entrée dans une phase de repli introspectif. J’ai dû « fermer » ma boutique Etsy il y a quelques jours, car quelque chose ne résonnait plus. Ça n’était plus « juste » d’offrir mes services à d’autres, et de recevoir une compensation aussi. C’est très étrange, car je préfère probablement tirer les cartes pour les autres que pour moi, j’aime servir de cette façon. Comment abandonner le service qui a toujours été une partie majeure de mon cheminement ? Comment rendre son tablier ? Aussi, cette maigre compensation financière était pour moi importante, car elle permettait de financer ma passion (payer le site web, et acheter des jeux et des livres pour approfondir mes pratiques et mes connaissances). Quelque part en moi, j’ai ressenti une forme de « tiraillement », sur lequel je n’arrive pas encore à poser des mots, mais je sentais que quelque chose n’allait pas. Je dirais que c’est similaire à l’état de tiraillement que je peux ressentir si je suis sur le point de mentir ou de dissimuler une information à quelqu’un (ce que je ne supporte pas de faire, et qui ne correspond pas à mes valeurs), ou quand la vérité est entravée, ou encore qu’une injustice a lieu. Alors après avoir tenté de comprendre, en vain, j’ai senti que malgré l’envie de servir, malgré le fait que cela ait fait si longtemps parti de moi, et malgré le besoin d’argent, il fallait fermer boutique. Et malgré le mélange de culpabilité et d’angoisse de raccrocher le tablier, contre toute attente j’ai ressenti du soulagement.

.

Je crois que ce que je ressens intérieurement, c’est le besoin de réattirer à moi des énergies qui ont été éparpillées, et de me servir moi avant tout. Des images me reviennent également de l’année 2012, lorsque j’ai connu cette expansion de connaissances sur la maîtrise de notre intuition et la pratique des cartes. Peut-être que ce que je ressens c’est une sorte de nécessité à redevenir une ‘étudiante’, à remettre tous mes acquis à zéro, à revenir à une position d’apprentissage. Quelque part, c’est un peu comme le voyage du fou, qui remet à zéro le chemin des arcanes majeurs. J’ai remis à zéro mes convictions. Je vais prendre du temps pour moi, pour écrire dans mes journaux, pour méditer, pour développer…. c’est flou encore. Je crois sentir également une sorte de glissement, de transformation de mon « service ». L’envie de reprendre les échanges, le besoin d’écrire aussi. Ecrire un livre ? Actuellement je n’y crois pas trop. Par contre développer le site ici, cela me plairait beaucoup plus commencer. Proposer des dossiers à thème qui sont toujours dans mes brouillons, et des réflexions plus personnelles sur la voyance. Rechercher aussi. Lire des témoignages d’autres voyantes et cartomanciennes. Et des artistes aussi. Leur écrire peut-être. Les interroger, en privé ou en public (j’ai quelques interviews en tête).

.

Je n’ai plus de certitudes. Je ne sais pas exactement ce qu’il se passe, je ne sais pas ce que je vais faire, où je vais aller, mais j’accueille cette nouvelle phase de ma vie. Je m’ouvre à la curiosité et à la nécessité, au plaisir de redevenir une étudiante.
.
*****
.
English Sumary from Instagram :

.
What does your spiritual path look like? Your psychic or tarot journey? As a person, as a professional maybe? It is constant? Is it linear? Or does it have stops and restarts? Gaps?
.
It’s been approximately a month that I have been feeling something had changed within me regarding my energy and my path. I still cannot exactly figure out and identify what’s going on, but I felt misaligned, and I finally decided to close my tarot etsy shop. It may appear to be superficial but it’s not. My card readings are a service to other people that is dear to my heart. Closing my offers seemed really weird, how can I say « no » to service? Also, it was the sole extra money source I had. But it felt wrong somehow… And I felt relief when I closed the shop. I wonder how I could have managed this new spiritual phase of I had been a full time professional.
.
I wonder what is in store for me right now. What am I going to learn.
.

by

Réflexions du moment sur mes possessions

No comments yet

Catégories: Expériences de collection, Instantanés, Le sens de nos "collections", Les jeux du moment

(post Instagram original)

(English Follows)

J’explore de vieux jeux de ma collection ces derniers temps, et je réévalue ce qu’ils représentent pour moi. Est-ce qu’ils résonnent encore pour moi ? Pour mes clients ? Est-ce qu’ils sont en accord avec mes croyances et valeurs actuelles ? Est-ce que leur esthétique me parle toujours ? J’ai une longue longue réflexion sur les collections de jeux qui pousse depuis des mois mais ça n’est toujours pas prêt… En revanche, travailler sur ma « collection » est vraiment intéressant, et ça nourrit cette réflexion. Ça serait joli d’ouvrir 2019 avec ça, mais je ne sais pas si je pourrais.

Jeu dont je vais recommencer l’étude : « Art Through the Eyes of the Soul », Cheryl Yambrach Rose.

*****************

Exploring old decks from collection and reevaluating what they mean to me. Do they still resonate with me? With my clients? Are they still relevant to my beliefs? Is the art still resonating with me? I have a long reflection on deck collections coming, but I’m still not ready to write it. But browsing through my decks is really meaningful, and giving me food for thought. It would be lovely to open 2019 with this, but I’m enot sure I’ll be able to.

Deck I am about to study again : « Art Through the Eyes of the Soul », Cheryl Yambrach Rose.

by

Un tirage de la nouvelle année qui me poursuit

1 Commentaire

Catégories: Au sujet de la voyance, Tirage du mois

Il y certains tirages qui ont parfois l’air d’être tellement clairs qu’on se dit que ça ne peut pas être aussi simple.
.
J’ai essayé d’autres fois le superbe « Oracle of Echoes« , mais il n’a pas toujours été évident à interpréter. Cette fois-ci, j’ai eu l’impression de recevoir une flèche en plein cœur. Et puis, expérience typique, après la première série de cartes, une autre tombe du paquet, s’impose comme un message crucial qui crie à mes oreilles « et moi! et moi! » Sauf que cette carte vient remettre en question tout ce qui l’a précédé. C’est bien une des difficultés de la voyance : quand on ne pose pas une question assez précise, ou que l’on n’attribue pas une signification précise à une position / carte (vous savez, piochez des cartes sans question, pour une guidance), comment interpréter ? C’est à la charge du consultant de saisir intuitivement le lien invisible entre les cartes, et parfois on n’arrive pas à trancher.
.
Est-ce que la carte « Deceit » traite du même sujet que les 3 autres cartes ? Est-ce qu’elle vient me mettre en garde sur ce sujet-là, ou bien est-ce qu’elle parlait d’un autre danger autour du nouvel an ?

by

De la vulnérabilité

2 comments

Catégories: Au sujet de la voyance, Expériences personnelles


(c) Marg Thompson

A chaque personne qui vient me voir et me demander de l’aide, c’est le même « problème ». J’ai appris à faire avec désormais, et même si j’ai peur, je ne me bloque plus. La difficulté de la voyance, pour moi, c’est que chaque tirage peut être un échec. Ce n’est pas une science, et je ne suis pas tarologue, qui lit les signes, les symboles. Je suis voyante, je dois m’harmoniser avec le moment, avec me consultant, sa question, tout ce qui m’entoure, le jeu, et réussir à capter, sentir avec précision, puis verbaliser pour autrui un compte-rendu de ces impressions. A chaque nouvelle personne qui vient me voir, je me dis que « cette fois-là sera peut-être la mauvaise », « peut-être que cette fois-ci je ne verrais pas », « je peux me tromper ». Après chaque email envoyé, je me demande ce que va en tirer le consultat, s’il aura compris mes mots, si je devrais reformuler, s’il sera satisfait, s’il comprendra, s’il aura ses réponses. Chaque fois, j’essaie de penser à autre chose en attendant qu’il/elle puisse revenir écrire même une ligne pour me dire si c’était « bon » ou pas.

Chaque tirage est plein de nouveautés, y compris sur un jeu que je connais bien. Le protocole sera-t-il le même ? Devrais-je mettre en place des choses spécifiques pour la personne ? des prières ? Des bougies ? des symboles pour ses alliés ? Est-ce que je vais réussir à utiliser les mots pour traduire ? Quelle « langue » imagée le traversera cette fois ? Le lieu où je tire, le moment où je me trouve. La connexion avec mon interlocuteur, le lieu où il/elle se trouve. Ses énergies. Sa ligne de vie. La possibilité d’échec était terriblement effrayante au début, et l’a été encore plus quand j’ai souhaité commencer à demander un retour sur mes tirages, monétaire, en accord avec mon chemin de vie. La peur que le courant ne passe pas et que le consultant soit déçu, en colère, sceptique, etc. J’ai appris à l’accepter. J’ai eu la chance de n’avoir aucune mauvaise expérience d’ailleurs, mais je sais qu’elles peuvent venir dans l’avenir. Et donc à chaque nouvelle tentative. C’est une remise en question permanente.

A chaque tirage je suis heureuse d’avoir une nouvelle opportunité de pratiquer et d’apprendre. Et de pouvoir aider quelqu’un par mon service. Dès que je reçois le mot de la personne en réponse, c’est un immense soulagement et une immense gratitude.

Enregistrer

Enregistrer

by

De l’acquisition de nouveaux jeux – portes ouvertes ou fermées ?

1 Commentaire

Catégories: Découvrir votre hôtesse, Expériences de collection, Le sens de nos "collections"

Il aurait été plus logique de commencer d’abord pour poser des fondations, par définir le sens du mot « collection », parce qu’il est important de savoir de quoi on parle. Est-ce qu’on est purement dans le domaine matériel ? Dans une forme de fétichisme ? De l’esthétisme ? J’aimerais beaucoup m’y attarder, mais c’est long, cela viendra par la suite. Je vais réserver toute une catégorie à ces réflexions.

 

Présentement ce qui m’occupe c’est la question de la fonction des jeux,
et de cet ensemble (« collection »).

Pourquoi avoir plus de jeux ? ou moins ? Pourquoi acheter ? Pourquoi autant de jeu différent ?

 

Bien que cela soit un peu artificiel, les catégories restent des outils pratiques. Comme écrit ailleurs, voyante et médium, il y a des caractéristiques particulières à ces principes. Pour moi, les cartes sont des portes vers d’autres Mondes, ou d’autres Personnes. Je suis un canal, mais aussi une antenne. Je capte tout un tas d’énergies. Et selon la personne avec qui je me trouve, tout change. Pour une même personne, selon son état du moment, tout change. Ses humeurs, ses besoins, etc. Les couleurs, les textures, les ambiances, les sons, les vibrations, etc, que je perçois / reçois. Pour correspondre à la fois à la personne à l’instant T où elle vient me voir, mais aussi aux fréquences de la réponse à sa question, ou de la nature des énergies qui l’entourent (son univers spirituel, de croyance, et ses éventuels guides, etc), je vais devoir prendre un jeu différent. Le choix du jeu est absolument crucial pour cela. Et souvent, c’est pour cette raison que je me dois d’avoir des jeux variés, de tous univers, y compris des choses qui me parlent moins, pour être capable de faire face à toutes les personnes et à tous les cas de figure.

 

Récemment j’expérimente une nouvelle facette de ma pratique, quelque chose que je n’avais encore jamais expérimenté avant, ou dont je ne m’étais pas rendue compte. Selon l’endroit où je me trouve, les paramètres changent. Quand je m’étais déplacée en France à de très nombreux endroits, la différence ne s’était pas fait sentir à priori. La première fois que j’ai sentie une différence de vibration, c’était au niveau de ma pratique polythéiste, beaucoup plus jeune, quand je me suis rendue en Allemagne pour un séjour, et la question de savoir quels Dieux j’allais « emporter » avec moi, est-ce que j’aurais le droit de poser un autel ou pas, qui serait sur place… m’avait beaucoup remué. C’était nouveau à l’époque. Les cartes je n’avais pas encore expérimenté. Or l’été dernier, quand il a fallu réussir à trier mes affaires et ne prendre que l’essentiel pour un an, évidemment le choix a été terrible, et je ne savais pas du tout quoi faire. J’ai demandé un coup de mains à mes guides, j’ai eu l’impression qu’ils mettaient du temps à répondre, à réfléchir. Ensuite je me suis posée devant mon meuble, et j’ai clairement senti comme des lumières s’allumer et s’éteindre. « Ça tu ne peux pas ». « Celui-ci ne te répondra pas ». « Celui-là ne correspond pas à ton travail. » Tel autre n’était pas en phase avec la Terre où je me rendais, etc.

 

Je n’ai pas touché à mes listes de souhaits, je n’ai pas demandé de cadeaux, je n’ai pas cherché de nouvelles choses pendant pratiquement un an et demi. Ma « collection » était stable. Plus rien ne me parlait, je n’avais aucune poussée, aucune envie, aucune curiosité. Et pour la première fois depuis tout ce temps… la Porte s’est rouverte. Sur cette nouvelle Terre, avec ses énergies, avec tous les défis auxquels je devais faire face, j’ai eu besoin de nouveaux outils. En dehors de ces besoins, apparemment, je n’ai pas / plus de frénésie curieuse à faire du lèche vitrine en ligne. J’ai même longtemps étudié mes wishlists pour voir si je pouvais acquérir une pièce depuis longtemps désirée. Et bien non. Rien ne résonnait. Si ça n’est pas nécessaire, ou pas aligné avec but, rien ne vient.

 

Une affaire intriguante, à suivre, qui me vaut de nouvelles acquisitions après un temps qui m’a semblé infini, et une page que je croyais tournée.

1 2