Posts in Category: Présentations de jeux

« The Soul Oracle » de Kundry

Kundry est une artiste très particulière. Proche de l’univers féérique et du petit peuple, mais son regard, ses couleurs, ses formes sont bien à elle. Photographie, peinture, feutrine, sculpture… des merveilles prennent vie sous ses mains. Pour ceux qui se demanderaient, elle écrit à la fois en français et en anglais, dépendant du moment ou du public, car elle habite désormais en Norvège (il me semble).

Ma plus grande surprise fut de découvrir qu’elle avait créé un oracle entièrement original, en ligne, et gratuit ! « The Soul Oracle », l’oracle de l’âme.

Pour vous présenter un peu ce qui va s’offrir à vos yeux, Kundry a conçu une sorte de « carte de l’âme »(d’où le nom du jeu je suppose) circulaire. Vous avez ainsi le jeu entre un certain nombre de mots clés disséminés par groupe selon des « types » d’idées ou concepts.

  • Ainsi, vous pouvez par exemple explorer des émotions représentées comme des mots sur des petits papiers (en partant du haut, sens horaire) : « Bliss » (la joie), « Depth » (les profondeurs), « Truth » (la vérité), « Patience », « Grace » ;
  • ou des intentions qui peuvent vous habiter et vous poussez à interroger l’oracle, entre les petits papiers, sur le cercle extérieur : « influence » (qu’est-ce qui vous influence en ce moment ?), « challenge » (qu’est-ce qui vous met au défi en ce moment ?), « fear » (qu’est-ce qui vous fait peur ?), « desire » (qu’est-ce que vous désirez au fond de vous ?), « reflection » (une réflexion au sens figuré, ou un reflet, un miroir…), « inspiration » ;
  • On se rapproche du centre, cadré par une étoile: « the other » (l’autre ; un parent, un ami, un compagnon…), « calling » (une vocatio, une passion, quelque chose qui vous appelle), « anger » (quelque chose qui vous met en colère), « love », « hope » (un espoir), « me » (quelque chose à l’intérieur de vous), « sorrow » (un chagrin), « why » (pourquoi ? la cause de quelque chose qui vous titille);
  • Et enfin au centre, 4 grandes questions, plutôt spirituelles : « ally », un allié, « seed », quelque chose en germe, « guide », un guide (quelle que soit sa forme), « mystery », tout dépend de vous et de votre question / intention etc !

Selon ce qui vous anime, vous cliquerez donc sur le mot de votre choix. Quel que soit le thème que vous piochez, vous obtiendrez une réponse en image avec une petite phrase anglaise poétique, et facile à traduire à mon avis. (Pensez à autoriser vos ‘pop-up’). J’adore le choix des formes circulaires, ce qui n’étonnera pas ceux qui me connaissent. Je n’ai pour l’instant aucune idée du nombre de « cartes » / réponses disponibles, il faudrait demander à Kundry. EDIT: Kundry a répond à la suite de la publication, il y a 32 cartes en tout « pour le moment », toute son disponible à la vue dans une galerie !

Pour vous donner une idée par contre, voici un exemple de réponse :

« An elephant wearing pink, or a rose that favours grey will never bring a frown to the Rainbow. In fact, it encourages the expression of one’s Truth, without regard for norms. Rainbow says that there’s a colour for every moment and, if chosen judiciously, colours can heal even the most persistent affliction. »

>>> Cliquez ici pour découvrir l’oracle et procéder à un tirage. <<<

Pour découvrir l’art de Kundry, vous pouvez la trouver sur sa page Facebook, sur son site et son blog.

Le livre d’accompagnement complet des cartes d’Algariel !

Un tel plaisir de pouvoir enfin avoir entre les mains  les détails du travail d’Alcide Nathanaël sur son premier oracle ! On sentait bien que le petit livret blanc était trop succinct, on en veut toujours plus…. c’est maintenant chose faite. Des associations thématiques proposées, des messages un peu plus long pour chaque carte, des tirages, une introduction. N’hésitez pas à éplucher Youtube qui pullule déjà de reviews vidéos !



Présentation éditeur :

Ce livre, dont l’auteur n’est autre que le créateur du jeu, apporte un éclairage attendu sur ce jeu qui connaît actuellement un véritable engouement auprès de très nombreux praticiens qui attendaient impatiemment la venue d’un ouvrage. Livrant une description complète et détaillée du sens de chaque carte pour mieux comprendre cet oracle aux symboles riches et multiples, ce livre fait le point sur les interprétations dans les domaines relationnels, professionnels, spirituels… ainsi que les influences et associations possibles suivant les cartes alentours. Il propose en outre une description complémentaire en rapport avec la méthode de tirage des vies antérieures, afin de vous apporter un éclairage précieux sur les situations et les relations liées à votre vie actuelle. Ce livre s’accompagne enfin des méthodes de tirages les plus adaptées pour répondre à toutes vos questions et vous permettre ainsi de dresser des plans d’avenir en parfaite connaissance de cause. Complet, concret et illustré, cet ouvrage deviendra vite le support indispensable à votre jeu de cartes.


Le livre est disponible sur le site de l’alliance magique l’éditeur, mais aussi sur amazon et de très nombreuses librairies ! Pour en savoir plus, je rappelle que suivre la communauté d’amoureux du jeu est possible sur Facebook sur la page officielle ou dans le groupe.

Comparaisons des deux éditions du Wild Unknown Tarot

Au détour d’un thé avec les copines, il y a très souvent des outils à portée de mains, et toujours des cartes. Lors d’une de nos dernières rencontres, nous avions profité d’un moment rare pour étudier une question souvent posée par tous les détenteurs du Wild Unknown Tarot : quelles différences ? J’étais séduite par l’idée d’Aranna de tout prendre en photos, car je crois que je n’avais trouvé nulle part ailleurs un article qui met réellement tout à plat, en face à face. Alors me voici ! Nous avions fait avec la lumière fort absente de l’hiver, donc on est loin des photos lissées telles qu’on les trouve sur le net aujourd’hui… Mais comme toujours, on pense pragmatique plus qu’autre chose. C’est parti !

 

La boîte du jeu :  Le design de la « couverture » de la boîte a été modifié, ainsi que le dos également, ses dimensions (la seconde édition est plus petite) et les symboles à l’intérieur.

Edition 1 à gauche /// Edition 2 à droite.

L’intérieur de la boîte (2e édition au-dessus, 1ere au dessous) :

 

 

Le dos des cartes


Edition 1 à droite /// Edition 2 à gauche.

 

Les cartes ayant été modifiées :

L’impératrice, Le hiérophant, les amoureux, la tempérance.
Edition 1 : ligne du dessous /// Edition 2 : ligne du dessus

Le 7 de coupes (1ere édition à gauche /// 2e édition à droite) :

Le 9 de bâtons (1ere édition à gauche /// 2e édition à droite) :

Et le 4 d’épées (2e édition au-dessus, 1ere édition en dessous) : désolée pour la forme peu pratique de la photo

 

Finalement, nous avions tenté de mettre côte à côte des cartes a priori identiques également, pour comparer la couleur du papier et les couleurs, mais les différences sont infimes. Pratiquement inexistantes, mais parfois le contraste a l’air plus prononcé dans une édition plutôt que l’autre. L’exemple du roi d’épées ici :

Bilan : un changement dans la nature du jeu apparaît malgré tout à mon goût, malgré le « peu » de modifications apparentes. La boîte annonce qu’on aura l’impression d’avoir « beaucoup plus » de couleur, et malgré tout c’est le cas. Aussi, elle met un accent bien plus doux avec un style porté sur les lavis, plutôt que les coups de crayons secs de la première édition (mais qui faisait son style selon moi).

<

Enregistrer

Enregistrer

Quelques nouvelles pour la fin d’année !

Il était temps. J’avais envie de publier quelques reviews et nouveautés avec vous, mais la fin d’année a été tellement mouvementée. Voici donc un aperçu des jeux récents qui sont entrés en ma possession, et quelques impressions.

- Universal Wisdom Oracle (Toni Salerno)
- Gaia Oracle (Toni Salerno)
- Tarot de Hudes
- Barbara Walker Tarot
- Spirit de la Lune oracle
- Oracle des Reflets

Suite à un petit souci logiciel, la vidéo a été coupée, une première partie aux 2/3 (env. 27 min), et la petite partie finale (env. 5 min) J’ai également apparemment réduit le cadre de la caméra, ce qui présente un petit rectangle noir à gauche… Je ne m’en étais pas aperçu, décidément c’était un peu maudit ce dernier shoot. T_T

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Petite discussion avec Alcide Nathanaël au sujet d’Algariel

Curieuse comme je suis, sur un jeu aussi mystérieux que les cartes divinatoires d’Algariel [Pour voir une présentation du jeu, cliquez ici], je n’ai pas pu m’empêcher de contacter Alcide, jeune créateur probablement plus disponible que d’autres auteurs, et moins intimidant aussi. J’avais envie de discuter un peu plus au sujet de la conception du jeu et de quelques questions pratiques, qu’un petit livret introductif classique ne permet pas d’inclure (avant qu’on ait la chance de lire le livre complet ;) ).

******************************************

Valiel : Pourquoi as-tu choisi de faire apparaître des chiffres sur les lames, est-ce par simple esprit pratique ?

Alcide : Les chiffres ne sont pas choisis au hasard, il y a une importance, des étapes… C’est un parcours, jonchés d’obstacles et de possibilités jusqu’à la dernière carte, Le Tunnel. La Tour elle (carte 1) est une sorte de naissance, de commencement…

Valiel : Pourquoi est-ce que tu as choisi de proposer 32 cartes ? Est-ce qu’il y aurait un rapport avec les jeux de cartes traditionnels ?

Alcide : Le nombre 32 sonnait en moi comme une évidence, pas moins, pas plus. Ces 32 cartes sont liées, étalé en une ligne continue, elles sont représentatives du chemin que dois parcourir chaque être vivant dans sa quête initiatique de spiritualité. Pour moi ce 32 au final, c’est une unité, un tout, ça devait être comme ça et pas autrement.

Valiel : Un peu comme le chemin associé habituellement à la trajectoire des arcanes majeures ? Est-ce que tu associes la ligne continue dont tu parles également avec des noms, en rapport à des étapes spirituelles que tu as identifiées dans ta propre vie ?

Alcide : Tout à fait, il est vrai que cet oracle reflète certaines étapes de ma vie spirituelle.

Valiel : Tu dis qu’il était évident, mais est-ce que le nombre 32 t’évoque quelque chose en particulier ?

Alcide : Pas spécialement au départ, mais avec de la recherche, je sais juste que ce nombre est très important symboliquement… http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm

Valiel : D’où vient le nom “Algariel” ? Est-ce qu’il veut dire quelque chose ?

Alcide : Algariel c’est un nom que j’ai eu en rêve, je le portais, je ne sais pas plus, mais là aussi je devais appeler cet Oracle comme ça, et pas autrement.

Valiel : est-ce que tu peux me confirmer quelle est la technique utilisée, s’il s’agit bien d’aquarelle, ou également d’encres ?

Alcide : Tu es tombée juste Valiel, il s’agit bien d’aquarelle que j’ai très dilué. Il y a également des encres

Valiel : comment est-ce que tu as procédé pour créer les lames ? Est-ce que ça t’a paru évidemment sans réfléchir ? Ou est-ce que tu as choisi des symboles puis des mises en scène, selon une intention que tu voulais transmettre ?

Alcide : Là encore, je n’ai pas réfléchi, excepté pour la carte numéro 16 qui est dédié à la personne qui partage ma vie, cette personne avait 16 ans au moments ou je l’ai rencontré, c’est une carte d’amour sincère. Elle vibre beaucoup, elle fait vraiment partie du jeu malgré le fait que j’ai décidé (avec autorisation) cette carte de moi-même.

Sinon pour toutes les autres, ce fut de la peinture quasi automatique, j’ai laissé mon esprit vagabonder sans pouvoir vraiment gérer mes mouvements. Je me suis sentis vraiment accompagné pendant toute la création de cet Oracle, par des énergies vraiment belles, protectrices et touchantes malgré le côté sombre de cet oracle.

Valiel : Comment as-tu choisi ce que tu allais représenter sur les lames ? Qu’est-ce que ça doit être dur de choisir à peine 32 symboles et/ou scènes, ça me rappelle de mauvais souvenirs.

Alcide : Encore une fois je vais me répéter, mais ce fut une évidence. J’ai rêvé, j’ai rencontré des énergies, j’ai ressenti. Je sentais le besoin de faire une carte, alors je prenais du papier, mes pinceaux, et tout se faisait très naturellement (à savoir que je n’ai aucune maîtrise en aquarelle ni en peinture même si j’ai pris plus de 10 ans de cours de dessin). Au final, toutes les lames étaient liées.

Valiel : Je vois. Tu as été guidé en quelque sorte, ou “porté” par quelque chose de plus grand derrière le jeu. Des énergies, comme tu appelles cela. Est-ce qu’elles étaient “personnalisées” ? Est-ce que tu reconnaîtrais le terme de “médiumnité”, et est-ce que tu trouverais qu’il peut s’appliquer à la façon dont tu as créé ton oracle ?

Alcide : Personnalisée je ne sais pas, c’est très compliqué à expliquer comme ressenti, sentiment, sensation… Je pense que le terme de médiumnité est tout à fait approprié.

Valiel : Pourquoi avoir associé ces symboles-là aux significations que tu proposes ? Suis-tu une tradition quelconque ? Suis-tu ton propre langage symbolique ?

Alcide : C’est un peu compliquer de répondre à cette question. Une fois la carte terminé, je ressentais sa signification et je notais tout sur un document word. Je ne suis pas vraiment de tradition pour l’oracle, dans ma vie personnelle je me sens païen, libre de mes croyances et dans mon cheminement. Je respecte toutes les traditions et croyances.

Valiel : Si je te comprends bien, il s’agit purement d’un ressenti apparu au moment de la création de chacun des lames dans ce cas ?

Alcide : Pour les significations oui, dans le moment de création, les sensations sont différentes, on ne penses pas et on ne ressent pas la signification, on vit le moment présent, l’énergie présente, c’est tout ce qui compte.

Valiel : y aurait-il par hasard un processus plus complexe de “canalisation” ? Est-ce que tu serais à l’aise d’en parler ?

(j’ai un peu de mal à comprendre la question, hihi)

Valiel : Est-ce que tu considères que tu as eu une activité médiumnique pour réaliser ces lames et ce jeu ? Si c’est le cas, comment tu conçois la médiumnité ? (des portes ? des énergies ? des êtres ? )

Alcide : Oui, clairement. Je pense que tout est lié, nous faisons partie de ces énergies, c’est notre essence même, ces énergies peuvent prendre plusieurs formes, aspects. Il y a des êtres, des portes… Je pense agir comme un canal dans ces moments.

Valiel : combien de temps s’est écoulé entre l’idée de créer le jeu et sa phase de proposition à une maison d’édition ? En combien de temps as-tu dessiné toutes les lames ?

Alcide : Un an ou un an et demi. La phase de création a duré 4 mois, ensuite j’ai tenté de l’auto-éditer avec mon imprimante (une catastrophe !!! lol) puis je me suis dis qu’il fallait absolument que cet oracle puisse s’exprimer maintenant, alors j’ai contacté des maisons d’éditions, et j’ai eu la chance d’être écouté par France Cartes.

Valiel : j’ai été très intriguée de lire dans l’introduction que tu avais été conseillé par le créateur de l’oracle Gé. Comment t’es-tu retrouvé en contact avec lui ? Est-ce que la communication est bien passé ? Comment a-t-il réagi à ton contact ? Quel genre de conseils t’a-t-il donnés ?

Alcide : Gérard est un amour ! Je l’adore. C’est un homme très humble, discret et un sacré voyant. J’avais très envie de discuter avec lui d’oracle, je l’ai ajouté bien avant mon projet parce que j’étais très admiratif de son jeu. Pendant la création de mon oracle, l’oracle gé m’a beaucoup accompagné, je sentais qu’il fallait que je discute avec Gérard Barbier au sujet de mon jeu divinatoire. Il m’a beaucoup écouté et tout naturellement conseillé de contacter France Cartes. Je pense avec du recul que finalement mon jeu devait vraiment être édité par France Cartes car j’ai eu de nombreux signes quand j’y pense… Aujourd’hui je parle encore avec lui de temps en temps, c’est vraiment une bonne personne.

Valiel : est-ce qu’il serait gênant de donner un exemple des choses dont vous avez discuté (relativement au jeu bien sûr) ?

Alcide : Ahah, je préfère garder ça privé

Valiel : Et finalement une question pour les gens libérés comme moi : est-ce que tu as conçu et accepté que ton jeu puisse être transformé en dehors des significations que tu as fixées ? Est-ce qu’il faut suivre nécessairement la base du livret, ou peut-on créer ses propres significations pour les lames ?

Alcide : J’ai eu beaucoup de chance car j’ai pu fixer les significations que je voulais mettre dans le livret, malgré le fait que j’ai eu un nombre limité de pages (ma maison d’édition me l’ayant demandé), il a fallu que je condense. Mais à la base de toute manière, j’avais vraiment cette idée de ne marquer que des mots-clés parce que ce jeu agit au final comme un miroir spirituel. Le but étant que les personnes qui ont ce jeu, puissent ressentir et décider comme bon leur semble des significations de chaque lame. C’est aussi pour ça qu’il n y a pas de noms marqués sur les cartes, pour laisser l’esprit libre.

Pour le livret il y a quelques règles à suivre tout de même, mais dans l’ensemble il y a une liberté qui fait vraiment plaisir ! =) J’ai pu choisir les significations que je voulais depuis le départ.