Archives de Catégorie : Méditations

by

Oracle de Mercure, Je suis un vase

2 comments

Catégories: Exercices d'interprétation, Méditations

(post original)

Je suis le vase.

Je suis un vase très rempli que chacun vibration secoue et remue de fond en comble. Je suis un vase sensible, sensible, si sensible… Fragile ? Peut-être, peut-être pas. Je suis prête à déborder, mais je suis riche de mon contenu. Ma sensibilité est une force aussi. Sensibilité qui transpire, goutte à goutte. Sensibilité qui s’écoule, comme un petit ruisseau. Ou sensibilité qui dévale comme un torrent prêt à tout emporter. Mes émotions m’habitent mais elles doivent être plutôt qu’être réprimées. D’ailleurs, au contact de la paroi, elles tâtent, elles auscultent ce qui me contient. Elles sont dans le corps et pas juste dans le cœur. Cette marée qui flue et reflue, est aussi bien prête à se répandre en moi qu’à l’extérieur de moi, qu’à toucher l’autre, qu’à se mélanger. De ce mélange je me transforme, et je transmute, et je résonne, je me répands en vibration. De ce contact je touche, je palpe, je capte. Émotion et intuition, les deux faces d’une même pièce.

Un peu de calme et de silence aujourd’hui, pour le contenant que je suis. Limitons les ridules.

Pour celles et ceux qui ont suivi le dernier post, vous remarquerez qu’à nouveau, Freyja n’est pas très loin.

Deck: l’Oracle de Mercure, par Alcide Nathanael. Ma déception de l’année. J’avais d’énormes espérances pour ce jeu. J’ai attendu 3/4 mois après sa sortie pour prendre du recul, pour éviter de trop me faire influencer par des personnes extérieures, et malgré ça, je suis tombée de haut.

by

Plonger dans les eaux

1 Commentaire

Catégories: Etudes, Méditations, Tirage de la semaine, Tirage du jour

Rien qui ne n’apparaisse certain et évident, et pourtant, au fil des semaines, c’est bien de cela qu’il s’agit : plonger. Après avoir tourbillonné, dansé à la surface, m’être absorbée dans les effluves qui remontaient des profondeurs, il a bien fallu reconnaître la puissance de ce qui se tramait dessous et s’arrêter un instant. C’est bien de prendre son temps parfois, et de tâter la température de l’eau comme un chat… Mais c’est aussi une fuite.
.
La Reine de coupe est traîtresse en ce qu’elle peut facilement renvoyer une jolie image de soi, pleine de magnanimité et de « maîtrise » des flux. Cependant, si elle n’y prend pas garde, elle est également capable de se laisser absorber dans sa vision, dans les jeux à la surface du calice de vision (scrying bowl), de se laisser emporter par les flux passivement. La scène est paisible, presque idyllique. Mais quand on suit son regard, on remarque qu’il n’est pas là.
.
« Dig deeper. » 
.
La réponse n’est pas par là. Alors approche-toi. Plonge dans ses yeux : que vois-tu ? Où te trouves-tu ?
.
Un peu trop gros pour être une coïncidence, c’est la Grande Prêtresse qui se trouve derrière la Porte des Eaux. Inclinée dans son versant sombre, caractéristique du Revelations Tarot, elle apporte directement sur un plateau l’Ombre (shadow work) qui a été repoussée jusqu’ici avec un peu trop de légèreté. Tu ne veux pas voir ? Que crois-tu qu’il va se passer si tu refuses ? Si tu laisses l’inconscient mariner dans son jus, il prendra facilement le pouvoir pour te submerger.
.
Tu veux guérir et laisser le passé derrière-toi ? Alors fais-tomber le masque.
.