Posts in Category: Expériences personnelles

De la vulnérabilité


(c) Marg Thompson

A chaque personne qui vient me voir et me demander de l’aide, c’est le même « problème ». J’ai appris à faire avec désormais, et même si j’ai peur, je ne me bloque plus. La difficulté de la voyance, pour moi, c’est que chaque tirage peut être un échec. Ce n’est pas une science, et je ne suis pas tarologue, qui lit les signes, les symboles. Je suis voyante, je dois m’harmoniser avec le moment, avec me consultant, sa question, tout ce qui m’entoure, le jeu, et réussir à capter, sentir avec précision, puis verbaliser pour autrui un compte-rendu de ces impressions. A chaque nouvelle personne qui vient me voir, je me dis que « cette fois-là sera peut-être la mauvaise », « peut-être que cette fois-ci je ne verrais pas », « je peux me tromper ». Après chaque email envoyé, je me demande ce que va en tirer le consultat, s’il aura compris mes mots, si je devrais reformuler, s’il sera satisfait, s’il comprendra, s’il aura ses réponses. Chaque fois, j’essaie de penser à autre chose en attendant qu’il/elle puisse revenir écrire même une ligne pour me dire si c’était « bon » ou pas.

Chaque tirage est plein de nouveautés, y compris sur un jeu que je connais bien. Le protocole sera-t-il le même ? Devrais-je mettre en place des choses spécifiques pour la personne ? des prières ? Des bougies ? des symboles pour ses alliés ? Est-ce que je vais réussir à utiliser les mots pour traduire ? Quelle « langue » imagée le traversera cette fois ? Le lieu où je tire, le moment où je me trouve. La connexion avec mon interlocuteur, le lieu où il/elle se trouve. Ses énergies. Sa ligne de vie. La possibilité d’échec était terriblement effrayante au début, et l’a été encore plus quand j’ai souhaité commencer à demander un retour sur mes tirages, monétaire, en accord avec mon chemin de vie. La peur que le courant ne passe pas et que le consultant soit déçu, en colère, sceptique, etc. J’ai appris à l’accepter. J’ai eu la chance de n’avoir aucune mauvaise expérience d’ailleurs, mais je sais qu’elles peuvent venir dans l’avenir. Et donc à chaque nouvelle tentative. C’est une remise en question permanente.

A chaque tirage je suis heureuse d’avoir une nouvelle opportunité de pratiquer et d’apprendre. Et de pouvoir aider quelqu’un par mon service. Dès que je reçois le mot de la personne en réponse, c’est un immense soulagement et une immense gratitude.

Enregistrer

Enregistrer

Hésitations sur le « Animal Spirit » de Krim Krans

Toutes les photos empruntées ici sont la propriété de l’auteur, ce sont celles disponibles sur le site officiel. Vous trouverez moult vidéos reviews, articles, photos en ligne.

Auteur : Kim Krans
Illustrations : Kim Krans
Editeur : auto-édité
Langue : anglais
Année : 2016 (mai)
Structure : 63 cartes. Oracle avec sa structure propre, suivant 5 éléments.
Prix : 40 dollars pour les cartes, ou 60 dollars pour livret (200 pages) + cartes
Où le trouver ? Sur le site de Kim Krans.

Informations de base :

  • Nombre de cartes : 63
  • Livret : broché, 200 pages, similaire au livret du Wild Unknown en tous points. Des explications sur le jeu et sa structure, des explications sur la démarche, les animaux et comment utiliser le jeu (énergies, chakras, éléments…) Une page par carte je crois, comme pour l’autre.
  • Coffret et cartes : coffret similaire en tous points au WU. Coffret très rigide, avec petit ruban intégré. Cette fois-ci la dominante est argentée. Le dos des cartes possèdent exactement le même motif sur la 2e édition du WU, mais la couleur est donc argentée et non noire ; la similarité était prévue, pour les faire fonctionner ensemble. Les cartes ont a priori la même épaisseur et facture que pour l’édition n°2 du WU.
  • Structure : 5 suites, 5 éléments : l’esprit, l’eau, la terre, le feu et l’air (je ne sais plus dans quel ordre). Apparemment, les animaux sont classés du plus « conscient » au moins conscient dans chaque suite, sans explications dans le livret je crois. Cartes non numérotées, seul le symbole de l’élément associé apparaît.

Pour éviter toute confusion, je précise d’avance : Je ne possède pas encore ce jeu. Cet article est un partage de mes impressions sur ce jeu, des réflexions qui peuvent nous animer, nous faire douter, et puis peut-être, si des personnes ayant ce jeu passent par ici elles pourront donner leur avis, leurs expériences personnelles. Toutes les informations techniques que j’ai trouvées sur le jeu ont été recherchées en ligne.

J’ai laissé l’effet de mode passer devant, j’ai pris du recul, j’ai fait mes petites affaires, pendant quelques temps (un moi donc, au moins). Et puis, ce week-end, je me suis laissée aller à regarder une vidéo, parce que quand il est question de quelque chose avec les animaux, je suis toujours sur le pont (c’est une part extrêmement importante de ma pratique). Kim Krans étant l’artiste qu’elle est (drôle de formulation, désolée), je voulais aussi voir ce que ça pouvait donner. Après tout, elle possède une pâte très particulière, personnelle et puissante. Aussi, je voulais tenter d’en voir un peu plus pour tempérer mes craintes de départ, tenter d’avoir l’esprit ouvert, donner une chance etc. Ayant suivi les pistes laissées par l’auteur sur son blog, puis sa newsletter, puis instagram etc, j’avais été intriguée par ce jeu déjà avant sa sortie. Cependant, j’ai trouvé que les effets de communication n’étaient pas spécialement vendeurs, ne présentant que très peu de cartes, pas forcément les plus parlantes. A la révélation de certaines lames, j’ai eu des doutes, peut-être même que j’ai été assez refroidie en fait, comme si le jeu était superficiel et juste vaguement de représentations animales, épurées voire un peu vides… .Elle a un style qui est extrêmement épuré, et j’adore ça. Cependant, à certains moments je me demande où est la limite avec le vide et la superficialité… Des cartes en noir et blanc, quelques traits, et juste un peu de couleur ? Une absence de mise en scène parfois ? Je crois qu’on peut autant adorer que détester. C’est vraiment à part comme style, face à des cartes qui préfèrent représenter du symbolisme. Puis, je me suis dit, je crois que Kim Krans ne fonctionne pas sur ce mode là ; probablement que c’est ça qui me perturbe, parce que j’ai l’habitude. Elle travaille probablement plus sur la capture d’une énergie et son expression. Or, cet oracle, il est vraiment charmant quand même. Elle a une façon de réussir à exprimer beaucoup d’énergie dans ses cartes. Ça serait un très bel outil pour travailler, en méditation, pour exprimer certaines énergies au quotidien etc.

Après, certains aspects sur les animaux me laissent un peu perplexe. Alors oui, comme toujours dans ce type de jeu, c’est une vision sur les animaux, un rassemblement subjectif, nécessairement incomplet etc…. J’hésite parce que je ne souhaite pas spécialement accumuler les jeux sur les animaux (alors que j’adore ça, mais à chaque fois j’attends la perle, ou je ne sais pas). En même temps, je me demande si je ne suis pas fixée sur l’idée d’un jeu « parfait » sur les animaux, complet, avec la touche artistique et la touche énergétique, sans touche newage bullshit etc (déjà ici, j’ai grincé des dents quand j’ai vu la licorne). Or, peut-être que c’est un idéal, un fantasme, qui ne sera jamais atteint ? Peut-être que dans ce domaine il sera nécessaire d’explorer différents jeux, incomplets. Il est possible aussi que je n’ai pas encore rencontré le jeu qui propose des énergies et une façon de travailler qui correspondent aux miennes, et que donc le « coup de foudre » n’a pas lieu. La façon dont elle a structuré son oracle est intéressante, intrigante, mais discutable. Répartir les animaux selon des éléments peut paraître assez universel, et donc peut correspondre à toutes les traditions. Cependant, toutes les traditions n’ont pas le 5e élément « éther » ou « esprit ». Et probablement que toutes les traditions n’associeront pas les animaux aux mêmes éléments. Et encore moins les individus. Par exemple, dans sa répartition il y a certains animaux que j’aurais placés dans un autre élément que celui proposé. Ah, c’est vraiment complexe de travailler avec les animaux ! Je me demande s’il serait possible d’utiliser les cartes comme telles, juste avec les dessins et les esprits concernés. Mais comme elle est vraiment douée, je crains que je sois limitée par la « programmation » des lames, que les animaux aient été conçus ainsi, et que les représentations soient trop liées à l’énergie de l’élément en question associé. (Et pour les pointilleux, puisque les symboles des éléments figurent sur les cartes, ça peut faire tiquer). C’est une véritable question que je me pose. Est-ce que je serais capable de tirer tout le bon de ce jeu, et de me le réapproprier sur ce qui ne me convient pas.

Une affaire à élucider dans l’avenir, on ne se presse pas.