Posts in Category: Etudes de jeux récurrents

Plonger plus avant au cœur d’Algariel !

Vous aimez les Cartes divinatoires d’Algariel, vous voulez TOUT savoir, mais le livre vous avait laissé sur votre faim ? Bonne nouvelle !! Alcide n’abandonne jamais, et s’est mis à créer un nouveau contenu délicieux de détails sur son jeu !

Regroupant les cartes par types, il a commencé par deux petits épisodes à thèmes pour approfondir le détail des relations entre les cartes et leurs significations : les tours, et les véhicules. Et ce dans un format non rébarbatif : pas plus de 10 minutes chacune. Vous pouvez vous rendre directement sur sa chaîne en suivant les liens précédents, sinon je vous affiche ici ces nouveautés !

La découverte de l’Oracle des Reflets – tirage problématique (1)

Avec le temps, je tente d’essayer de percer à jour certains jeux qui me résistent. Récemment, ce sont plutôt des oracles que j’explore, et après un sacré paquet de temps maintenant (deux ans?), je me saisis de l’Oracle des Reflets pour sympathiser. Etant donné que les tirages me laissent encore perplexes, j’adopte la technique que l’on voit partout : tirer pour la veille, ou pour la journée en cours, et trouver dans son environnement, dans les événements, les correspondances qui pourraient donner du sens à la carte. Jusqu’ici, l’Oracle des Reflets a eu l’air d’être d’une autre langue que la mienne ; ses symboles ne sont pas les miens, et je n’arrive pas à déchiffrer ce qu’il me dit. Alors chaque semaine, ou dix jours, ou parfois deux jours d’affilée, je tire une ou deux cartes, et j’essaie d’étoffer mon « vocabulaire ».

 

Ce tirage-ci d’il y a plusieurs semaines est un bon exemple de ce qui peut me laisser perplexe :


Le contexte était la gestion d’un deuil, et au premier abord, il me donne des cartes contradictoires (selon la façon dont on les voit).

  • A) La première carte, le lâcher prise, est à priori à l’opposé de la carte de l’ancre qui donne stabilité et ancrage (par définition). Faut-il alors lâcher prise ou tenir bon ?
  • B) Une autre possibilité serait de ne pas voir de lien entre les deux cartes ; le conseil préconisé est le lâcher prise, peut-être par rapport à l’argent (mais on va voir le problème plus tard), et, paradoxalement, de bien s’ancrer physiquement et spirituellement pour traverser le deuil (mais en lâchant prise). Exemple typique du flou d’un tirage sans question, ou surtout, sans « position » (position = signification pré-définie avant tirage pour chaque carte tirée ; ex: carte 1, le passé, carte 2, le présent, carte 3 le futur).
  • C) Un autre problème de vocabulaire se pose : il ne s’agit pas d’un deuil familial, donc a priori je ne vois aucun rapport dans la carte de l’argent ; il n’y a rien à gagner, c’est une ancienne connaissance.

Du coup, je demandais au hasard d’Instagram, et je prends le temps de le faire ici, si certains d’entre vous y verraient des choses qui me sont pour l’instant inaccessibles. Que vous connaissiez ou non l’Oracle des Reflets, que vous évoqueraient ces cartes ?
Note : Comme je le disais sur Facebook, j’ai beaucoup d’idées et d’envie en ce moment bien que le temps me fasse défaut. Mais j’ouvre ici une catégorie de travail avec l’Oracle des Reflets dans l’espoir de poster des explorations régulières (comme j’avais commencé avec l’Oracle Bleu), et j’inaugure aussi une autre catégorie qui me titille depuis un bon mois déjà : les « exercices d’interprétation », qui serait sûrement renommé (ce sont des présentations de cas problématiques, des illustrations de ce qui pose problème quand on analyse un tirage).

Cycle de tirages journaliers – Oracle bleu (3)

(les photos sont souvent postées en avant sur Instagram)

 

30, la maison   +   4, le travail

Un tirage concis hier, mais toujours juste. Cette fois-ci ce n’est pas le sens pragmatique qui est à prendre à la lettre. Ma maison n’est pas en travaux. La carte 30 peut représenter l’environnement au sens général, le lieu d’habitation (le concept, pas le bâtiment). Ici, je vois donc une invitation à travailler sur le sens du chez soi, sur le caractère sain du foyer, du lieu de vie. Effectivement, hier des troubles ont fait irruption dans mon lieu de vie, perturbant mon travail, mes humeurs etc. Je dois veiller à garder des frontières claires à certains endroits ou à certains moments.

Cycle de tirages journaliers – Oracle bleu (2)

Hier, le tirage était plus diffus, moins précis que le précédent.

46 – La fidélité

Le titre peut éventuellement nous induire en erreur. Il ne s’agit pas d’un couple dans cette carte, mais bien plus d’un soutien. Ici j’y vois la praticienne avec laquelle j’ai entamé des sessions. Mon deuxième soutien après avoir fait un cycle d’ostéopathie.

56 – l’automne

Oui, alors, effectivement, nous sommes en automne, mais ici je vois un sens plus métaphorique et spirituel. C’est la particularité qui semble se détacher de cet oracle et qu’aime fort : des cartes terre à terre mais qui laissent pointer des « couches » de significations sous-jacentes, et on se retrouve systématiquement (dirait-on) avec à la fois un zoom sur la situation présente et pragmatique, mais aussi sur les enjeux spirituels qui font partie d’une trame beaucoup plus grande. Ici l’automne représente un cycle de clôture, la fin d’une période, une transition, des choses qui tombent… je ne souhaite pas entrer dans les détails personnels de ma vie, mais cela fait sens pour moi. Comme je l’ai mentionné dans le tirage précédent, j’ai entrepris de remédier à certains blocages et à certaines douleurs pour aller de l’avant, et c’est en soi une quête, un cycle. Ici je vois une carte de « confirmation » de ce cycle en cours, qui vient préciser le travail que je fais, accompagnée par des professionnels (ici mon soutien dans la carte 46).

Je me demande ce que l’on pourrait tirer de la récurrence du chiffre 6 en numérologie, si cela aurait un sens qui m’apporte ici.

Découvrir l’Oracle bleu – cycle de tirages journaliers (1)

 

Je me lance donc dans l’apprentissage de cette nouvelle personnalité. Un oracle français assez vieux maintenant, il faisait partie dans mon esprit des « traditionnels » quand j’étais adolescente. A côté du Belline, de la Triade, et du Gé. C’était une immense surprise que l’on me l’offre, avec son livre en plus. Je me suis jetée à l’eau sans attendre. J’attendais impatiemment de voir ce qu’allait donner le jeu comme type de réponses. Comme dit dans l’article précédent, je ne suis a priori pas fan des illustrations, ce sont les significations du livre qui ont retenu mon attention. Or ce premier tirage « au pif » est allé droit au but, donc je crois que je suis contente de m’être laissée tenter !

Pour donner le contexte, je n’ai pas posé de question particulière. J’ai procédé, comme on le conseille un peu partout, de découvrir le « vocabulaire » du jeu en précédent à un tirage journalier (montre moi ma journée, en gros). Et PAF ! Parfait !

  • 69, le monde animal
  • 1, l’homme
  • 4, le travail

Je découvre ainsi que les significations des cartes marient très bien des significations entièrement terre à terre et pragmatiques et d’autres plus purement spirituelles. Ce tirage de « guidance » révèle que l’étape majeure qui se détache dans ma vie et ma journée, à ce moment, est un travail sur la dimension physique. La carte 69 est la plus vaste. Elle peut aller de l’instinct de chasseur à la liberté, à la consommation et la philosophie épicuriste. Mais c’est l’aspect terre à terre qui est à retenir ici : le monde animal représente le domaine du physique, du corps, des muscles, des sensations (entre autres). La carte 1, action, aide, soutien d’un homme dans votre vie. Evidemment, je mets de côté les rencontres amoureuses, c’est hors sujet ici. La carte 4 est explicite, le travail. Elle suggère une période de productivité ou de travail spécifique, mais aussi une activité physique, un ancrage dans le quotidien.
.
Jusqu’ici, on est déjà dans le mille, puisque je replace ma santé physique au coeur de mon quotidien, je règle des troubles et des douleurs diverses, et je prends soin de moi ; je viens aussi de recommencer le sport. La beauté chirurgicale du tirage vient juste après. Tout comme les jeux traditionnels, notamment le Lenormand qu’on a facilement en tête, les cartes s’associent les une avec les autres, se décrivent les unes les autres, etc. Or, les 4 et 69 se complètent pour parler spécifiquement du travail physique sur le corps (donc oui, il s’agissait bien des muscles, exercices etc). Or, la carte 1 était au centre du tirage, et elle tient la clé du sens de lecture. L’Homme travaille sur le « monde animal », sur les muscles, les instincts etc. Effectivement, ce jour-là, j’avais rendu visite à mon ostéopathe ! La clé actuelle de mon travail sur le corps, qui a débloqué certaines choses pour me permettre de poursuivre ma route.
.