Valiel

by

Nouveau compagnon rafraîchissant, Tree Wisdom Cards review

No comments yet

Catégories: Présentations de jeux, Types d'approche, Tags:

Ce jeu a été pour moi une vraie bouffée d’air frais. J’ai hésité assez longtemps après l’avoir vu (pas tellement en termes de mois, non ; disons proportionnellement au coup de cœur et à l’envie de vouloir l’avoir tout-de-suite-maintenant-s’il-vous-plaît,je me suis forcée à attendre vraiment, pour voir si la sensation perdurait et convenait toujours, surtout après des changements multiples dans mon quotidien). Et c’est cette sensation là qui m’a guidée, envie d’avoir comme une bulle d’air, une extension à mes petits poumons fatigués. Et quand je l’ai ouvert, ça s’est confirmé ! Grandes cartes, couleurs éclatants, textures…. C’était rafraîchissant, comme d’aller se ressourcer dans la nature. Cela m’a procuré les mêmes sensations d’émerveillement, et puis ces impressions d’humidité, de fraîcheur, de vie qui respire autour de moi…. Par ailleurs, quand je me balade en forêt je me sens vraiment liée à tout ce qui se trouve autour de moi, et ce jeu me donne l’impression de me connecter effectivement au règne végétal, de retrouver des alliés, des soutiens, quand les esprits sont absents. A mes yeux, elle a vraiment réussi à retranscrire des esprits dans le jeu, et les sensations énergétiques du milieu végétal. (Ce que je ne retrouve pas du tout dans le jeu cousin sur les fleurs, beaucoup trop modernes et collages, moins inspiré).

 

Maintenant, en avant pour la review ! ^^

Illustratrice : Lisa McLoughlin
Auteur : idem.
Edition : auto-édité à Londres avec une maison spécialisée dans les cartes
Format : oracle, aucune structure. 55 cartes + 1 carte de présentation.
Langue : anglais
Année : mai 2016 ?
Prix : 35 euros avec fdp ? (je crois que c’est le total que j’ai payé) – le site indique 24 livres (sans fdp).
Site de l’auteur pour pouvoir admirer directement des exemples de carte et une présentation officielle.

Aspects matériels :

  • La boîte est extrêmement douce ! J’étais très étonnée d’ouvrir le paquet, et de me retrouver avec ce velouté sous les doigts… Matte, mais plus ou moins glacée, mais pas le glacé brillant et collant des magazines, un autre type de « glaçage ». Si je trouve ce que cela me rappelle, je viendrais l’ajouter ici. Et si vous vous savez le nom correct de ce type de texture, indiquez-le moi !
  • Les cartes, elles, n’ont pas du tout cette texture. C’était presque choquant en ouvrant la boîte. XD Elle sont très fines (je m’attendais à plus épais au vu de la boîte), elles ne sont pas glacées, et ne sont pas brillantes non plus. Mates…. mais avec un fini vernis.
  • Les illustrations : je comprends pourquoi l’auteur a choisi très spécifiquement cette maison d’édition qui apparemment est habituée des cartes : les détails de l’impression sont hallucinants ! D’une précision ! J’ai l’impression d’avoir directement le dessin sous la main par moment ! Car des traits à la plume (ou au stylo?) sont visibles, et ça donne l’impression d’être face au papier directement. Les couleurs sont extrêmement vives, et la texture des aquarelles est parfaitement apparente ! <3 Je suis ravie.

 

Le jeu en lui-même :

  • Comme vous le voyez, les cartes comprennent un mot clé ou un groupe de mots clés, pas toujours situé(s) au même endroit, dans une police cursive. Rien d’autre. Aucun numéro, et le noms des arbres associés se trouvent au dos. Pour ceux qui connaissent, c’est un peu comme l’oracle des déesses de Susan Boulet (enfin, moi c’est celui que j’ai à la maison qui est comme ça, mais c’est probablement vieux jeu de ma part haha).
  • Le dos comporte effectivement une bordure dessinée, abstraite, en noir et blanc, le nom de l’arbre en anglais et en latin, son mot clé, puis le texte accompagnateur, de quelques phrases. Il n’y a donc pas de livret.
  • Certains diront qu’avoir le texte et non un vrai dos est embêtant. Je dois avouer que j’ai l’habitude de choisir mes cartes en les étalant, et que si je vois les noms je me sens biaisée. J’ai du mal à m’y faire, je cherche à regarder le haut ou le bas de la carte, mais un regard vague fini toujours par retomber sur le nom écrit en gros. Il va me falloir trouver autre chose (les placer à l’envers?)

Impressions :

 

**Les petites choses qui me dérangent**

- la carte d’introduction au jeu qui ne sert pratiquement à rien, elle reprend mot pour mot ce qui est inscrit sur le site… Ca m’a laissé une sensation d’être bête.
- le dos des cartes pas pratiquement quand on tire en étalant (pour ne pas tirer « en conscience »)
- l’absence totale de détail sur un élément mentionné dans la présentation du jeu, mais qui n’est expliqué nulle part ! Quid des chakras ? On nous dit qu’on peut travailler avec… Sur certaines cartes c’est évident, mais sur d’autres on ne voit rien du tout. Pourquoi ? Est-ce normal ? Et même quand on voit / identifie les chakras, pourquoi ce choix ?

 

**… mais c’est minime, le plaisir est extrême**

Le style du jeu : frais et jeune, mais pas enfantin. Dans ce qui est représenté et dans la façon de le représenter. Plutôt espiègle éventuellement, effronté, ce qui peut rappeler la façon dont l’imaginaire collectif perçoit les êtres féériques (depuis l’ère victorienne probablement?).

On imagine les Arbres comme nos Aînés, toujours très anciens, ayant vécu tout un tas d’événement en silence… on les associe donc à un âge avancé. Ce jeu a choisi plutôt de montrer une certaine effronterie (qui ne déplaira pas aux amateurs d’esprits féériques je suppose), voire une facette plutôt « jeune ». Immémoriale mais jeune ?

J’apprécie énormément les couleurs vives et riches. Et ce, d’autant plus qu’elles sont réparties de façon sobre, jamais dans un gros mélange, plutôt trois teintes maximum par carte. C’est épuré, et donc très reposant pour les yeux, le cerveau, les énergies. Y a une sorte de fond ou de décor d’arrière plan, plus estompé, plus clair, avec des textures, sur lequel viennent se superposer les éléments de dessins (les arbres) ; aussi, on retrouve, pour une raison que j’ignore, des spirales comme motif récurrent partout. Dans tous les cas, l’impression qui se dégage pour moi au final est une sorte de jaillissement, de vie, issues de la couleur intense, des traits et textures, de l’énergie générale. Ces êtres sont pris sur le vif, en plein mouvement. Il en ressort une très grande vie. Et des énergies fortes.

Du côté des applications possibles du jeu, j’entrevois que l’utilisation en psychologie / développement perso / introspection devrait être très efficace. Les thèmes abordés sont autant de reflets intérieurs de nos émotions, des blocages, des choses à travailler. Le jeu devrait permettre d’identifier les sources d’un problème, et ensuite d’agir pour le débloquer. J’ai fait quelques essais concluants qui permettent de savoir où mettre l’accent dans sa vie pendant quelques temps, pour retrouver son équilibre. Un tirage a été particulièrement révélateur sur les enjeux majeurs qui gisaient tout au fond de l’inconscient et des situations problématiques actuelles.

J’ai employé quelques méthodes différentes et personnelles pour travailler avec ce jeu, j’espère vous les présenter sous peu.

Une micro review vidéo pour ceux qui préfèrent ce support, mais elle est vraiment courte, j’avais plutôt mis mes idées à l’écrit.

 

by

Exemples de tirages de Lisa McLoughlin

No comments yet

Catégories: Banque de tirages

Voici une petite traduction, pour ceux qui auraient du mal avec la langue anglaise, de choses toutes simples pour utiliser n’importe quel oracle (bien que cela fut présenté pour ses jeux sur les plantes). La page originale se trouve à cette adresse (cliquez). [EDIT: et la mise en page qui ne s'affiche paaasss alors que les balises sont en place... grrrrr.]

Exemple de questions simples (au quotidien, à la semaine, le moment etc) :

Version originale :

What shall I call into focus today?’
‘What do I need to know right now?’
‘Which plant ally wishes to step forward to support me right now?’
‘What action or response would be most nourishing for me right now?’

Traduction proposée :

Sur quoi devrais-je me concentrer aujourd’hui ?
Qu’est-ce que je dois savoir aujourd’hui (maintenant / en ce moment) ?
Quel plante alliée souhaite s’approcher pour me soutenir aujourd’hui (et autres) ?
Quelle action ou réaction serait la plus bénéfique (au sens « nourrissant ») pour moi aujourd’hui (et autres) ?

Exemple de tirage en 5 cartes (traduction en dessous) :

Version originale :

This spread may provide you with a deeper insight into an overall situation. Lay the 5 selected cards in the order of selection, to correspond with the numbers on the image. It is best to lay them out with the picture uppermost. The layout represents the following:

- The Seed: The point from which growth stems and the root subject of the current situation. It is often what has been an issue in your past.
- The Sprout: This cards gives you hints into the understanding of the issue and what is within conscious thinking.
- The Growth: This is what wants to be unravelled and revealed from your inner self, though you may not be consciously aware of it right now. It is about to be revealed to you.
- The Stem: This grows out of the seed and is very much part of what is unfolding in your present.
- The Flower: This is your flowering potential in the near future.

Traduction proposée :

Pour obtenir un aperçu plus profond d’une situation globale. Disposez les 5 cartes dans l’ordre de sélection correspondant aux numéros, comme sur l’image. C’est mieux de placer face visible l’image.

- La graine : le point d’où démarre la croissance, et les racines de la situation actuelle. Il s’agit souvent ce qui a été un problème dans votre passé.
- Le germe : cette carte vous guide vers la compréhension du problème et ce qu’il y a dans la conscience.
- La croissance : c’est ce qui demande à être révélé et résolu depuis votre for intérieur, bien que vous n’en soyez peut-être pas conscient présentement. Cela vous sera bientôt révélé.
- La tige : Elle croît depuis la graine et représente ce qui se développe dans votre présent.
- La fleur : c’est votre potentiel qui s’épanouira dans le futur proche.

by

Réflexion du moment : le besoin de vérité

3 comments

Catégories: Tirage de la semaine

Certains oracles sont vraiment très bons pour soutenir les périodes difficiles, aider à réaliser son introspection. J’ai souvent eu plus de facilité à procéder ainsi avec les oracles qu’avec les tarots. En ce moment, c’est l’oracle cristal qui me manque beaucoup, et que je regrette d’avoir laissé en France. Je me suis souvenue que l’auteur avait sur son site un simulateur, alors même si ça n’est pas pareil je suis allée faire un tour. Clairement un besoin de me retrouver en ce moment, de reconnaître, de refaire émerger depuis les profondeurs qui je suis, ce que je désire, et de l’exprimer, sans filtre. Je me suis dit que ça pourrait peut-être parler à d’autres personnes en ce moment :

 

La Vérité

Sens et valeur

Bien souvent, tu t’arranges avec elle. Tu la séduis, tu n’en montres qu’un bout. Toute vérité est-elle bonne à dire ? Qu’est ce qu’on gagne à dire la vérité ? Existe-t-elle vraiment, que signifie-t-elle ? Les questions sont innombrables pour tenter d’en toucher l’essence. Je te propose d’aller à ce qui est simple, à ce qui est sans pli, d’avoir cette vision radicale qui élague le superflu. Personne ne détient la vérité. Elle ne se possède pas, nul ne peut l’avoir. Elle demande une exigence d’être qui emprunte la voix de la sincérité, de l’authenticité et enfin se révèle dans sa splendeur. Jésus-christ disait : Je suis le chemin, la vérité et la vie ». Il disait je suis et non j’ai. Cela sous-entend un laisser être.

Il laissait être la vérité en lui, il la laissait émerger en s’abandonnant, en lui laissant la place. La vérité ainsi vécue est une lame tranchante qui ne souffre d’aucun compromis. Une partie de notre être peut voir cette vérité prendre place et se sentir pris par une force qui la dépasse. Cette vérité ne se présente qu’à celui qui ne veut rien, qui est si confiant qu’il abandonne les rennes. Peut être as-tu déjà vécu un tel état ; c’est plus fort que toi, tu dois exprimer ce qui en toi se bouscule. C’est comme une libération, presque une extase. La vérité te prend et te plante dans l’instant présent, l’instant d’après c’est une autre vérité mise à jour. La vérité éclaircit le chemin entre la réalité et ce que tu penses d’elle. Elle a le pouvoir d’intégration et de liaison. Bien sûr, elle peut faire des vagues dans ce monde plutôt tourné vers l’évitement et le mensonge. Elle peut déclencher des attaques cinglantes. Être sincère, c’est se mentir sans en être conscient et être persuadé que l’on dit la vérité. Etre honnête, c’est dire la vérité après coup, quand tout a été casé dans les bonnes cases, réfléchi, digéré. Être vrai, c’est dire ce que tu sens, comme tu le sens, au moment où tu le sens. Quelle joie, lorsque tu t’es laissé exprimer ce que tu sens.

Tu es en accord alors avec ton ressenti intime et tu le manifestes dans le monde, en toute simplicité. C’est le fait de retenir qui souvent rend ton expression maladroite ou violente, si tu laisses être, ton verbe devient juste. Va et vis ta vérité, elle te demande et te donne force et courage. Tu retrouves ta parole vraie, celle qui met à nu et ose l’inutile. Tu deviens un être humain véritable.

Parole Intime

Je suis en toi ce qui te pousse souvent malgré toi à être vrai. Je trace un chemin des profondeurs de ton être à ta divine surface et je m’expose là ; pur joyau de ta vérité. Tu as vécu, tu vis encore dans un monde de mensonges. Mentir toujours, partout et avec tous. Ne jamais exprimer la vérité de ce qui est vécu et ressenti dans l’instant mais cacher, ne rien dire, remettre à plus tard, transformer tout, tenter même de faire taire ce qui s’entend au delà de ce qui est dit, retenir. Il ne s’agit pas d’avoir raison, il s’agit d’être vrai. Tout ce qui vient, coule entre la source et tes lèvres a le droit d’être bu, vu, offert en parole, tout, sans tri ni barrage. Être vrai ne demande aucun pouvoir sur, aucun combat contre, aucune défense de. Être vrai se vit hors raisonnement, cloisonnement. Justement dans le fait de laisser à ce qui vient la liberté de venir tel quel.

Je suis en toi cela ; l’énergie du verbe, de la parole vraie. La parole en tant expression, geste, mot, silence qui s’ancre dans la vérité de vivre, dans le vécu du réel. En somme, la vérité est une manière d’être au monde qui te correspond. La surface n’est plus en contradiction avec ton intime profondeur. C’est un équilibre, une justesse. C’est une tentative d’exactitude entre le subtil de l’intérieur et le subtil du dehors. C’est un exercice de pointe qui t’engage à te tenir à la fine pointe de ton âme, toujours à l’endroit exact où elle entre en contact. La vérité vacille en ces fondements, risque la chute, se prend pour son propre reflet, s’éprouve à respirer l’air des mensonges et continue pourtant et malgré à se tenir dans l’émerveillement d’oser se manifester. Elle sait qu’elle seule permet le renversement paradoxal d’une manière d’être à la vie ; un monde plus vrai est forcément un monde où tu deviens libre d’être vraiment toi ! Et ce monde n’apparait que lorsque tu t’y risques, comme jailli des profondeurs. Tu possèdes entre tous cette volonté, ce désir d’être vrai. Comme un sérum, ton âme coule en tes veines pour qu’ici affleure l’amour. Je t’aime de cela, pour de vrai !

Au ras des pâquerettes

Engage toi envers toi même à être de plus en plus vrai et en accord avec toi. Constate qu’être vrai avec l’autre, c’est simplement dire ce que tu sens au moment où tu le sens et comme tu le sens ! Essaye et vois tes relations s’éclaircir.

Enregistrer

Enregistrer

by

De la vulnérabilité

2 comments

Catégories: Au sujet de la voyance, Expériences personnelles


(c) Marg Thompson

A chaque personne qui vient me voir et me demander de l’aide, c’est le même « problème ». J’ai appris à faire avec désormais, et même si j’ai peur, je ne me bloque plus. La difficulté de la voyance, pour moi, c’est que chaque tirage peut être un échec. Ce n’est pas une science, et je ne suis pas tarologue, qui lit les signes, les symboles. Je suis voyante, je dois m’harmoniser avec le moment, avec me consultant, sa question, tout ce qui m’entoure, le jeu, et réussir à capter, sentir avec précision, puis verbaliser pour autrui un compte-rendu de ces impressions. A chaque nouvelle personne qui vient me voir, je me dis que « cette fois-là sera peut-être la mauvaise », « peut-être que cette fois-ci je ne verrais pas », « je peux me tromper ». Après chaque email envoyé, je me demande ce que va en tirer le consultat, s’il aura compris mes mots, si je devrais reformuler, s’il sera satisfait, s’il comprendra, s’il aura ses réponses. Chaque fois, j’essaie de penser à autre chose en attendant qu’il/elle puisse revenir écrire même une ligne pour me dire si c’était « bon » ou pas.

Chaque tirage est plein de nouveautés, y compris sur un jeu que je connais bien. Le protocole sera-t-il le même ? Devrais-je mettre en place des choses spécifiques pour la personne ? des prières ? Des bougies ? des symboles pour ses alliés ? Est-ce que je vais réussir à utiliser les mots pour traduire ? Quelle « langue » imagée le traversera cette fois ? Le lieu où je tire, le moment où je me trouve. La connexion avec mon interlocuteur, le lieu où il/elle se trouve. Ses énergies. Sa ligne de vie. La possibilité d’échec était terriblement effrayante au début, et l’a été encore plus quand j’ai souhaité commencer à demander un retour sur mes tirages, monétaire, en accord avec mon chemin de vie. La peur que le courant ne passe pas et que le consultant soit déçu, en colère, sceptique, etc. J’ai appris à l’accepter. J’ai eu la chance de n’avoir aucune mauvaise expérience d’ailleurs, mais je sais qu’elles peuvent venir dans l’avenir. Et donc à chaque nouvelle tentative. C’est une remise en question permanente.

A chaque tirage je suis heureuse d’avoir une nouvelle opportunité de pratiquer et d’apprendre. Et de pouvoir aider quelqu’un par mon service. Dès que je reçois le mot de la personne en réponse, c’est un immense soulagement et une immense gratitude.

Enregistrer

Enregistrer

by

Hésitations sur le « Animal Spirit » de Krim Krans

1 Commentaire

Catégories: Expériences personnelles, Présentations de jeux

Toutes les photos empruntées ici sont la propriété de l’auteur, ce sont celles disponibles sur le site officiel. Vous trouverez moult vidéos reviews, articles, photos en ligne.

Auteur : Kim Krans
Illustrations : Kim Krans
Editeur : auto-édité
Langue : anglais
Année : 2016 (mai)
Structure : 63 cartes. Oracle avec sa structure propre, suivant 5 éléments.
Prix : 40 dollars pour les cartes, ou 60 dollars pour livret (200 pages) + cartes
Où le trouver ? Sur le site de Kim Krans.

Informations de base :

  • Nombre de cartes : 63
  • Livret : broché, 200 pages, similaire au livret du Wild Unknown en tous points. Des explications sur le jeu et sa structure, des explications sur la démarche, les animaux et comment utiliser le jeu (énergies, chakras, éléments…) Une page par carte je crois, comme pour l’autre.
  • Coffret et cartes : coffret similaire en tous points au WU. Coffret très rigide, avec petit ruban intégré. Cette fois-ci la dominante est argentée. Le dos des cartes possèdent exactement le même motif sur la 2e édition du WU, mais la couleur est donc argentée et non noire ; la similarité était prévue, pour les faire fonctionner ensemble. Les cartes ont a priori la même épaisseur et facture que pour l’édition n°2 du WU.
  • Structure : 5 suites, 5 éléments : l’esprit, l’eau, la terre, le feu et l’air (je ne sais plus dans quel ordre). Apparemment, les animaux sont classés du plus « conscient » au moins conscient dans chaque suite, sans explications dans le livret je crois. Cartes non numérotées, seul le symbole de l’élément associé apparaît.

Pour éviter toute confusion, je précise d’avance : Je ne possède pas encore ce jeu. Cet article est un partage de mes impressions sur ce jeu, des réflexions qui peuvent nous animer, nous faire douter, et puis peut-être, si des personnes ayant ce jeu passent par ici elles pourront donner leur avis, leurs expériences personnelles. Toutes les informations techniques que j’ai trouvées sur le jeu ont été recherchées en ligne.

J’ai laissé l’effet de mode passer devant, j’ai pris du recul, j’ai fait mes petites affaires, pendant quelques temps (un moi donc, au moins). Et puis, ce week-end, je me suis laissée aller à regarder une vidéo, parce que quand il est question de quelque chose avec les animaux, je suis toujours sur le pont (c’est une part extrêmement importante de ma pratique). Kim Krans étant l’artiste qu’elle est (drôle de formulation, désolée), je voulais aussi voir ce que ça pouvait donner. Après tout, elle possède une pâte très particulière, personnelle et puissante. Aussi, je voulais tenter d’en voir un peu plus pour tempérer mes craintes de départ, tenter d’avoir l’esprit ouvert, donner une chance etc. Ayant suivi les pistes laissées par l’auteur sur son blog, puis sa newsletter, puis instagram etc, j’avais été intriguée par ce jeu déjà avant sa sortie. Cependant, j’ai trouvé que les effets de communication n’étaient pas spécialement vendeurs, ne présentant que très peu de cartes, pas forcément les plus parlantes. A la révélation de certaines lames, j’ai eu des doutes, peut-être même que j’ai été assez refroidie en fait, comme si le jeu était superficiel et juste vaguement de représentations animales, épurées voire un peu vides… .Elle a un style qui est extrêmement épuré, et j’adore ça. Cependant, à certains moments je me demande où est la limite avec le vide et la superficialité… Des cartes en noir et blanc, quelques traits, et juste un peu de couleur ? Une absence de mise en scène parfois ? Je crois qu’on peut autant adorer que détester. C’est vraiment à part comme style, face à des cartes qui préfèrent représenter du symbolisme. Puis, je me suis dit, je crois que Kim Krans ne fonctionne pas sur ce mode là ; probablement que c’est ça qui me perturbe, parce que j’ai l’habitude. Elle travaille probablement plus sur la capture d’une énergie et son expression. Or, cet oracle, il est vraiment charmant quand même. Elle a une façon de réussir à exprimer beaucoup d’énergie dans ses cartes. Ça serait un très bel outil pour travailler, en méditation, pour exprimer certaines énergies au quotidien etc.

Après, certains aspects sur les animaux me laissent un peu perplexe. Alors oui, comme toujours dans ce type de jeu, c’est une vision sur les animaux, un rassemblement subjectif, nécessairement incomplet etc…. J’hésite parce que je ne souhaite pas spécialement accumuler les jeux sur les animaux (alors que j’adore ça, mais à chaque fois j’attends la perle, ou je ne sais pas). En même temps, je me demande si je ne suis pas fixée sur l’idée d’un jeu « parfait » sur les animaux, complet, avec la touche artistique et la touche énergétique, sans touche newage bullshit etc (déjà ici, j’ai grincé des dents quand j’ai vu la licorne). Or, peut-être que c’est un idéal, un fantasme, qui ne sera jamais atteint ? Peut-être que dans ce domaine il sera nécessaire d’explorer différents jeux, incomplets. Il est possible aussi que je n’ai pas encore rencontré le jeu qui propose des énergies et une façon de travailler qui correspondent aux miennes, et que donc le « coup de foudre » n’a pas lieu. La façon dont elle a structuré son oracle est intéressante, intrigante, mais discutable. Répartir les animaux selon des éléments peut paraître assez universel, et donc peut correspondre à toutes les traditions. Cependant, toutes les traditions n’ont pas le 5e élément « éther » ou « esprit ». Et probablement que toutes les traditions n’associeront pas les animaux aux mêmes éléments. Et encore moins les individus. Par exemple, dans sa répartition il y a certains animaux que j’aurais placés dans un autre élément que celui proposé. Ah, c’est vraiment complexe de travailler avec les animaux ! Je me demande s’il serait possible d’utiliser les cartes comme telles, juste avec les dessins et les esprits concernés. Mais comme elle est vraiment douée, je crains que je sois limitée par la « programmation » des lames, que les animaux aient été conçus ainsi, et que les représentations soient trop liées à l’énergie de l’élément en question associé. (Et pour les pointilleux, puisque les symboles des éléments figurent sur les cartes, ça peut faire tiquer). C’est une véritable question que je me pose. Est-ce que je serais capable de tirer tout le bon de ce jeu, et de me le réapproprier sur ce qui ne me convient pas.

Une affaire à élucider dans l’avenir, on ne se presse pas.

1 2 13 14 15 16 17 18