15 mars, 2020 by

Journal de prêtrise par temps troublé

5 comments

Catégories: Voie des Dieux

[English Readers : view the original post]

Qu’est-ce qu’être une prêtresse polythéiste en cette période ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’est-ce que cela implique ? Qui est-ce que je sers ? Comment être au service ?

Cela fait au moins une semaine que je suis déchirée entre ce qui se passe ici, et ce que j’entends gueuler de l‘Autre Côté. J’essaie de trouver de quoi il s’agit sans en rajouter, sans y mélanger de la peur irrationnelle, de démêler les émotions des vrais messages intuitifs. La pratique du discernement est déjà difficile en temps normal, mais encore plus critique dans une période comme celle-ci. Il me paraît si loin le temps où j’avais un réseau de spirit-workers et de prêtres à portée de main où nous nous soutenions dans ce genre de moment. Les liens aujourd’hui sont distendus, non systématiques. Quelqu’un d’autre se pose-t-il/elle les mêmes questions en ce moment ? Comment fait-il/elle ? Où obtenir du soutien, des échanges ? En attendant je me console en quelque sorte avec le livre de Lora O’Brien qui est vraiment excellent sur le sujet, et je ressors mes propres journaux d’écriture de prière ou de dévotion (les deux petits cahiers au centre de la photo).

Une chose très délicate dans ce genre de moment c’est une sorte d’immense pression à gérer qui pèse sur tout mon corps et mon esprit. Mais elle n’est pas d’ici, et donc pas toujours évidente à percevoir et à reconnaître, car on la prend pour du stress ou de la peur irrationnelle liés au monde commun. En réalité ça fait un mois je pense que ça dure, que les Murmures sont revenus, mais j’avais du mal à décrypter de quoi il s’agissait. Or comme je suis, dans plusieurs domaines de ma vie, confrontée à des peurs et à des angoisses (hors situation du virus) ces derniers temps, j’ai eu tendance à mettre entre parenthèse tout faux semblant intuitif, sous prétexte que j’étais probablement incapable de toute façon de recevoir des messages « sérieux » en ce moment, et que je mélangeais avec des choses plus banales. Sauf que du coup, quand je regarde la chaîne que cela représente, précisément, les pressions ont commencé avant que la situation ne s’emballe dans l’actualité. En dehors de toute situation de panique, je ressentais déjà le phénomène, qui n’avait donc pas de cause extérieure pour être dénigré. Les personnes aux perceptions extra-sensorielles développées sont souvent assaillies de tas de flux énergétiques dans les périodes troublées, bien en amont. Et il faut démêler ce qui n’est pas visible de ce qui est visible, et cela prend souvent beaucoup de temps et d’efforts.

De mon côté il a donc fallu que je m’arrête. Que je mette « pause » sur tout ça, que je fasse de l’introspection, que j’observe. Et très vite, j’ai vu que mon corps disait « stop ». Quand je suis allée trouver Morrigan pour lui demander des explications, elle m’a rappelée à l’ordre également. Alors j’ai suivi ce que lui me disait : repose-toi. D’un coup je suis tombée comme une masse, je me suis rendue compte que j’étais vaseuse depuis plusieurs jours, que les lever étaient à nouveau difficile, le sommeil lourd et pourtant agité. Et malgré la culpabilité, il a fallu que je le dédouble encore, que j’accepte de faire aussi des siestes car mon corps ne suivait pas. « Repos. Repos. Repos. » Dès que ça vient, écouter. Morrigan a toujours été là pour me rappeler à l’essentiel : sans ton corps tu ne fais rien. Sois en forme. Pour cette raison (entre autre), il y a plusieurs années j’ai commencé à lui  dédier une pratique des arts martiaux chinois et d’une de leurs formes de médecine énergétique. Hier Elle m’a pointé du doigt mes livres, le besoin de pratiquer plus souvent, à la maison aussi. Dors bien, bois-bien, et surtout travaille sur ton corps. Cela me permet non seulement d’être en santé physique, mais aussi en santé émotionnelle (travail du corps = travail des émotions) et énergétique (circulation des flux). Cela m’aide à m’ancrer, car les pratiques corporelles sont pour moi ce qu’il y a de plus efficace. Or la tradition chinoise que je suis nous apprend clairement aussi que nous réalisons en réalité également un centrage très fort dans toute pratique, alors même que nous sommes en mouvement. Être en mouvement mais s’ancrer et se centrer en même temps. It’s never enough. Alors je prends cette piste-là et je la tiens. J’ai ressorti mes livres (les deux du bas sur la photo) et aussi mon carnet d’étude (oui, y a énormément de choses à retenir et à méditer). Et je réfléchis à mettre en place une routine dans mon quotidien, on sait tous à quel point c’est difficile. Toujours accompagnée de ces vieilles perles de prière que vous voyez sur toutes mes photos (je me doute que ça n’est pas très original, mais elles me suivent partout), ainsi que de l’excellent oracle de Morpheus Ravenna.

Parallèlement, je continue de réfléchir à mes activités d’écriture, en ligne et personnelles. Depuis cet été et le lancement du Patreon pour obtenir votre soutien, beaucoup de choses décantent, mutent, se créent. C’est un processus sur le long terme assez perturbant, mais plutôt extraordinaire. C’est comme une forme de croissance accélérée, tout en étant, comme toute phase de transformation, floue. Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas très bien, toutes mes activités d’écriture en ligne sont des « dons », des offrandes à mes Alliés. C’est une de mes activités de service. Donc quand je m’interroge sur ce que je dois faire, ce que je peux faire dans une période comme celle-ci, forcément l’écriture pointe son nez. Continuer à faire ce que je fais déjà, ou faire quelque chose de différent de d’habitude ? La liste de mes projets est très très longue, il me semble que vous le savez, donc je pourrais juste reprendre n’importe quel projet en cours. Mais est-ce une chose juste à faire ? Y a-t-il plus pressant ? Dans tous les cas, je poursuis mes réflexions de fond, et notamment la création dans mon coin pour un futur recueil, tout en poursuivant l’assemblage de mon recueil de poésie en cours (dont j’ai parlé sur Patreon). Cela explique dans cette pile de lecture et d’inspiration le livre de Drury « Creating Poetry », qui est un thème de méditation et d’étude pour moi ces derniers temps. Cela a d’ailleurs engagé de belles discussions avec certain.e.s d’entre vous.

Je rassemble mes idées pour vous proposer un autre article avec des suggestions et des questions directement pour vous demain.

5 Responses to Journal de prêtrise par temps troublé

  1. Loptr

    N’étant pas dans ce genre de sphères, je ne peux pas totalement te répondre, mais ça fait quelques mois (voir années) que je me questionne sur la prêtrise mais les ressources en français sont totalement inexistantes. C’est complexe, parce que d’une certaine façon j’essaie d’en faire mon métier (même à mi-temps) et de dégager du temps pour ces pratiques mais je ne sais même pas comment m’y prendre. Un groupe me manque dans ce genre de moments, j’envie les anglophones, les américain.e.s qui ont des groupes de pratiques dans la vraie vie, des festivals, un réseau grand et visible.

    J’ai hâte de voir un de tes projets finis, je suis persuadée que ce sera extrêmement intéressant comme ce que tu fais déjà.

    Merci en tout cas de ton article, parce qu’en appuyant des questions que j’ai déjà, il me montre que je ne suis pas toute seule. Et merci pour le lien du livre, je sais déjà que c’est la prochaine chose que je vais acheter ! :)

    • Valiel Post author

      Salut Loptr !

      Trop contente de te voir passer par ici ! :D Merci pour ton message.

      Quand tu dis, « pas dans ce genre de sphère », tu parles du paganisme ? Tu t’intéresses à la prêtrise en dehors de ce contexte-là ?

      J’ai l’impression qu’entre 2009 et 2012 y avait quand même des discussions francophones sur le sujet de la prêtrise, mais peut-être je me trompe ? C’est difficile de retracer des choses si lointaines, les blogs en question et tout ont peut-être disparu. Depuis 2013/14 je me suis souvent posée la question de savoir si des gens auraient besoin de ressources sur la prêtrise ou pas, et ce que je pouvais faire… A l’époque, j’étais moi-même sur le chemin, donc j’ai laissé tomber l’idée de « guider » les autres, je me suis dit que ça devait être mal placé. Mais quand je vois des gens qui ont des besoins réels, ça me rend triste, je me dis que peut-être il y avait quelque chose à faire au final. A l’heure actuelle, le souci c’est que s’il faut ENCORE traduire et rassembler des tonnes de documents, à l’heure actuelle je ne me vois pas plus le faire gratuitement, c’est plutôt quelque chose que j’aurais envisagé de faire sur Patreon.

      Si tu lis l’anglais, ce livre est un must du coup. Parce que les informations qu’ils donnent la plupart sont trouvables en ligne. En 5 ans j’ai déjà trouvé des choses similaires, plein de blogs anglophones etc. Mais du coup c’est un chemin plus long. Là tu as un bouquin qui synthétise et centralise tout. Ça te sera extrêmement utile.

      Si tu as envie de retrouver des gens sur le sujet, je ne peux que t’encourager à m’écrire. (Et je m’interroge sur l’idée d’inviter des gens comme toi sur le forum dans une section dédiée)

  2. Loptr

    Arf, je me suis encore mal exprimée, non je disais « pas dans ces sphères » pour parler de la prêtrise justement. Je n’ai pas de groupe païen ou autre, et ne trouve pas de prêtre.sse.s pour partager des questionnements. :/ C’est bien dans mon paganisme que je recherche la prêtrise. :)

    J’ai commencé il y a 7/8 ans mon cheminement en magie/occultisme et j’ai mis bien plus longtemps à m’intéresser au paganisme, je n’ai donc pas vu passer les ressources de 2009/2012 ou même après. ^^’ Et malheureusement, je ne dois pas savoir ou chercher, parce que je ne trouve pas grand chose (ou alors ça ne réponds pas vraiment à mes questions). D’ailleurs les seules ressources que j’ai trouvées venaient de liens sur ton site. Même en parlant anglais je ne trouve pas grand chose, où alors on est sur des pratiques très très éloignées des miennes.

    Je comprends pour Patreon, ça représente une charge de travail, mais justement, moi qui attends d’avoir un peu plus de ressources pour m’y abonner et t’y soutenir, j’aimerais bien y voir des choses sur ces sujets un jour. ^^
    Mais en attendant je vais me procurer ce livre du coup, surtout si ça m’évite de continuer à courir derrière des infos que je ne trouve pas.

    En tout cas, si jamais je peux être ajoutée quelque part, je prends ! (Je t’envoie un mail rapidement :) )

    Merci en tout cas pour ce que tu fais, et pour ta réponse !

  3. Salomé

    Merci pour cet article si intéressant, que cela fait du bien (dans mon cas!) de lire ce genre de retours et d’expériences. Hâte de te suivre, je suis sure que tu es sur la bonne voie :)

    • Valiel Post author

      Bonsoir Salomé ! Merci beaucoup pour ton passage et ton message !

      La suite des aventures a été postée sur le blog de l’Antre de Morrigan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>