La découverte de l’Oracle des Reflets – tirage problématique (1)

Avec le temps, je tente d’essayer de percer à jour certains jeux qui me résistent. Récemment, ce sont plutôt des oracles que j’explore, et après un sacré paquet de temps maintenant (deux ans?), je me saisis de l’Oracle des Reflets pour sympathiser. Etant donné que les tirages me laissent encore perplexes, j’adopte la technique que l’on voit partout : tirer pour la veille, ou pour la journée en cours, et trouver dans son environnement, dans les événements, les correspondances qui pourraient donner du sens à la carte. Jusqu’ici, l’Oracle des Reflets a eu l’air d’être d’une autre langue que la mienne ; ses symboles ne sont pas les miens, et je n’arrive pas à déchiffrer ce qu’il me dit. Alors chaque semaine, ou dix jours, ou parfois deux jours d’affilée, je tire une ou deux cartes, et j’essaie d’étoffer mon « vocabulaire ».

 

Ce tirage-ci d’il y a plusieurs semaines est un bon exemple de ce qui peut me laisser perplexe :


Le contexte était la gestion d’un deuil, et au premier abord, il me donne des cartes contradictoires (selon la façon dont on les voit).

  • A) La première carte, le lâcher prise, est à priori à l’opposé de la carte de l’ancre qui donne stabilité et ancrage (par définition). Faut-il alors lâcher prise ou tenir bon ?
  • B) Une autre possibilité serait de ne pas voir de lien entre les deux cartes ; le conseil préconisé est le lâcher prise, peut-être par rapport à l’argent (mais on va voir le problème plus tard), et, paradoxalement, de bien s’ancrer physiquement et spirituellement pour traverser le deuil (mais en lâchant prise). Exemple typique du flou d’un tirage sans question, ou surtout, sans « position » (position = signification pré-définie avant tirage pour chaque carte tirée ; ex: carte 1, le passé, carte 2, le présent, carte 3 le futur).
  • C) Un autre problème de vocabulaire se pose : il ne s’agit pas d’un deuil familial, donc a priori je ne vois aucun rapport dans la carte de l’argent ; il n’y a rien à gagner, c’est une ancienne connaissance.

Du coup, je demandais au hasard d’Instagram, et je prends le temps de le faire ici, si certains d’entre vous y verraient des choses qui me sont pour l’instant inaccessibles. Que vous connaissiez ou non l’Oracle des Reflets, que vous évoqueraient ces cartes ?
Note : Comme je le disais sur Facebook, j’ai beaucoup d’idées et d’envie en ce moment bien que le temps me fasse défaut. Mais j’ouvre ici une catégorie de travail avec l’Oracle des Reflets dans l’espoir de poster des explorations régulières (comme j’avais commencé avec l’Oracle Bleu), et j’inaugure aussi une autre catégorie qui me titille depuis un bon mois déjà : les « exercices d’interprétation », qui serait sûrement renommé (ce sont des présentations de cas problématiques, des illustrations de ce qui pose problème quand on analyse un tirage).

One Comment

  1. Répondre
    Vincent 17 février, 2018

    Je connais l’oracle des reflets depuis 2 ans, c’est un oracle que je trouve très beau et je me rends compte que je ne l’utilise pas vraiment pour faire des tirages traditionnelles. Il est dans une belle boîte en bois, avec un arbre de vie dessus, un cadeau que ma petite sœur m’a fait en décembre 2016 (j’ai offert à ma sœur ce même oracle pour Noël). Je sais que ma sœur l’utilise pour s’éclairer. Mon utilisation de l’oracle a été plus pour me débloquer artistiquement en 2016. Des cartes étaient pour moi des réponses en soi et je l’ai combiné alors avec un autre oracle, l’oracle d’Algariel d’Alcide. C’était un peu à l’image de ce tirage. En apparence contradictoire, la carte du lâcher prise et de l’ancre, pourtant, si on creuse, on trouve je crois que derrière l’apparence, il y a un vrai message à intégrer. C’est comme le mot Maison et Foyer peut-être.

Répondre à Vincent Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>