Présentation du COSMOS tarot & oracle !


Auteurs : The Light Grey Art Lab, un collectif d’artistes
Illustrateurs : Même chose. Cela veut donc dire que chaque carte = un illustrateur différent !
Editeur : autopublié donc, par leur studio
Année : 2015
Format : un tarot (78) et un oracle (22)
Langue : anglais
Prix : 35 dollars américain (sans fdp)
En voir et en savoir plus ? Consulter le site de l’atelier ! (cliquez) Vous avez la possibilité de voir l’intégralité du jeu ! toutes les lames, des deux jeux, avec également le texte accompagnateur !

 


Vous apercevrez sur cette photo officiel le dos identique des deux jeux, mais dans des teintes différentes, violettes d’un côté, roses de l’autre.

 Aspects matériels :

  • La boîte : vraiment très compacte, toute fine, donc prend très peu de place même s’il y a deux jeux et un livret ; elle est également très rigide et dure, elle paraît vraiment solide ;
  • Les cartes : texture, dorures des bords ne collent pas !, vernis brillant mais cartes mates, symboles constellations en doré ! , glissent beaucoup (trop?), très fines, …. Et sans bordures !
  • Les illustrations : grande qualité des couleurs, vibrantes, variées ; grande qualité de reproduction (précision, piqué) ;
  • Le livret : comporte 144 pages. Son format est presque carré au final. La couverture est de la même texture que la boîte, c’est à dire toute douce et mate ; il est intégralement en noir et blanc, mais contient bien les mini-représentations des lames ; le papier intérieur ressemble à du papier non traité (pas blanc) et presque recyclé (texture poreuse)

Étude du jeu :

  • La structure du jeu : deux jeux distincts, à mélanger si l’on souhaite : oracle de 22 cartes, suivant les corps célestes principaux (planètes) ; tarot de 78 cartes, en 4 suites élémentales classiques (feu, eau, air et terre, correspondants aux bâtons, coupes, épées, deniers), suivant toutes les constellations connues. Ce jeu n’est PAS un clone du Rider Waite Smith. parfois il en reprend des éléments, mais très souvent ça n’est pas le cas. On a choisi un mythe, une constellation, à représenter, qui correspond si possible au sens global de la carte, mais ça n’est pas les symboles du Rider. Pour exemple : la lune garde sa symbolique de l’eau, de l’inconscient, et la présence de deux animaux, mais c’est entièrement revu = il n’y a pas de lune, nous sommes dans les fonds marins pour représenter l’aspect inconnu et instable, et les deux animaux sont des poissons.
  • Présentation des cartes : symboles de la suite ou majeures ; symbole de la planète / éléments concernés ; triangle de couleur discret pour l’intégré en haut ; en bas, le titre de l’élément céleste / constellation concerné(e), puis une série de 2 ou 3 mots clés ; au centre de la carte le symbole (en doré) de la constellation correspondantes (pour les mineures), ….
  • Le dos des lames : il est réversible à la perfection, avec au centre le nom du jeu (tarot ou oracle) dans les deux sens, et des symboles élémentaux (tarot) ou planétaires (? oracle) dans deux angles opposés ;

 

Mes impressions à chaud :

  • Qualité des aspects matériels :

Un jeu beaucoup plus léché que son prédécesseur. La qualité des lames a été vraiment étudiée, elles sont superbes. L’impression est de qualité : les couleurs sont très vives, bien contrastées, avec un joli piqué. La texture est très agréable, douce sous les mains, la fois vernie mais pas brillante. Et puis, vous pouvez le voir au premier coup d’œil, on a droit à une vraie boîte de compétition, ultra compacte, et solide, et belle en prime ! Avec un petit livre carré broché, dont la couverture est douce, au lieu d’un petit livret blanc.

  • Aspect visuel / esthétique:

Pour l’instant, J’ADORE ! Mes craintes sur certaines lames jugées « hideuses » se sont beaucoup apaisées en l’ouvrant ! (même si on verra à la longue) Au final ça rend plutôt bien dans la variété des nombreuses lames. Les illustrations sont également beaucoup plus travaillées que son prédécesseur je trouve. L’ensemble est beaucoup moins choquant, beaucoup plus homogène dans sa diversité ? C’est très bizarre à dire, ça sonne assez absurde, mais je ne saurais pas comment expliquer. Les nuances me choquent beaucoup moins.

  • La structure :

Ca marche ou ça marche pas cette histoire de « COSMOS » ? C’est un tarot ou pas ? Ça malheureusement, je ne pourrais le dire qu’à terme. Certains lames sont extrêmement bien adaptées du système de base (tarot j’entends), dans des symboliques de constellations, mais ça n’est pas le cas de toutes. Il y a une prévalence des signes astrologiques et de tous les symboles cosmiques malgré tout. Avec la présence de ces mots clés, et cette réécriture, on peut effectivement pencher du côté d’un « oracle », ou pour ma part, j’aurais tendance à dire carrément un système propre après tout. (Trop l’habitude que les oracles = juste un thème, et pas de structure).

J’ai honnêtement hâte de vous en dire plus avec le temps, de faire une revue approfondie dans les études et ressentis, mais à l’ouverture je ne pourrais pas faire plus.

Vidéo YT : comme je n’avais pas préparé la vidéo, mais que j’ai procédé plutôt à un déballage, c’est plus long que d’habitude, et moins approfondi qu’une review à proprement parler (30 min). Comme toujours, quand je poursuis mes explorations avec un jeu sur les mois ou années, je ne refais pas une vidéo, mais je viens plutôt éditer la review correspondante (écrite) ou publier un nouvel article complémentaire. En tout cas, pour le visionnage, c’est par ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>