Monthly Archives: avril 2016

Présentation des Cartes divinatoires d’Algariel

Auteur : Alice Nathanaël.
Illustrateur : Alice Nathanaël.
Éditeur: France Cartes
Année : 2014 ?
Structure : c’est un oracle de 32 cartes, chiffrées.
Prix : entre 15 et 22 euros.
Où le trouver ? Sur le site de l’auteur si vous voulez directement le remercier, ou sur amazon pour les petites bourses.

Site officiel pour une présentation du jeu, un article de Nathanaël qui présent quelques photos des cartes dont les couleurs sont vraiment bien respectées, et Page Facebook pour d’autres photos et news, y compris un groupe de partage pour regrouper ceux qui se lancent !

Mise à jour ! Vous trouverez ici une petite entrevue avec Alcide au sujet du jeu !



Un résumé écrits de mes impressions à chaud :

  • La boîte : Une petite boîte en carton mat, standard donc assez fragile à transporter. Simple, met bien en valeur la couverture.
  • les cartes : Des cartes légèrement plus étroites que les cartes de tarot standard, et peut-être légèrement plus hautes. Pour les habitués des très grandes cartes ou des cartes standardisées US Games ou Llewellyn c’est un peu perturbant. Pour ma part, j’adore. Elles tiennent très bien dans la paume de la main, elles sont très faciles à battre. D’ailleurs elles glissent vraiment bien. Elles sont mat, ce qui évite le plus possible les reflets et permet de bien les admirer. Leur cadre noir est fin et discret, ils les met très bien en valeur sans les étouffer, et participe de la personnalité du jeu. C’est propre et professionnel.
  • Esthétique : très grande homogénéité graphique dans la charte couleur, et dans le style de peinture (aquarelles ? encres ?). D’un côté, c’est une texture dont je suis fan personnellement. De l’autre, il y a un côté très nostalgique dans le jeu, il est doux pour l’oeil, agréable à regarder, comme des vieilles photos ou des vieilles illustrations. Mais c’est très loin d’être froid, malgré les accords bleutés et verts, au contraire, une forme de chaleur diffuse s’en dégage perpétuellement. Des cartes aux représentations vraiment scéniques, simples, épurées, sans personnages. Comme un voyage ou des souvenirs. Les symboles sont très parlants, adaptables à notre propre réseau de symboles. On peut se rappeler la tradition des voyants médiums français en regardant ce jeu, et penser par exemple au travail de Yaguel Didier.
  • Symboles : très épurés et minimalistes. Des scènes, des bâtiments, des objets, à peine deux silhouettes humaines.

(en cours)

Une présentation en vidéo :

J’étais un peu pressée, un peu crispée, la vidéo est plus longue que prévue, et de moins bonne qualité que d’habitude, j’espère que ça passera. N’hésitez pas si vous avez des questions. Pour voir la review de Vincent que j’ai mentionnée dans la vidéo, elle possède une bien meilleure qualité vidéos pour observer les cartes et leurs couleurs. Soyez simplement prévenu que Vincent utilise l’ASMR, une technique de murmures pour faire sa vidéo, cela peut interloquer quand on ne connaît pas ; mais pour ceux qui voudraient juste voir les cartes, le son ne devrait pas être un problème.

J’ai tout plein de questions pour Nathanaël ! J’espère discuter avec lui et partager tout cela avec vous.

Enregistrer

Enregistrer

De l’acquisition de nouveaux jeux – portes ouvertes ou fermées ?

Il faudra que je revienne dans d’autres sujets sur la question du mot « collection », parce qu’il est important de savoir de quoi on parle. Est-ce qu’on est purement dans du matériel ? Du fétichisme ? De l’esthétisme ? On y reviendra.

 

Par la suite la question se pose de la fonction des jeux, et de cet ensemble. Pourquoi avoir plus de jeux ? ou moins ? Pourquoi acheter ? Pourquoi autant de jeu différent ?

 

Bien que cela soit un peu précaire, les catégories sont pratiques. Comme écrit ailleurs, voyante et médium, il y a des caractéristiques particulières à ces principes. Pour moi, les cartes sont des portes vers d’autres Mondes, ou d’autres Personnes. Je suis un canal, mais aussi une antenne. Je capte tout un tas d’énergies. Et selon la personne avec qui je me trouve, tout change. Pour une même personne, selon son état du moment, tout change. Ses humeurs, ses besoins, etc. Les couleurs, les textures, les ambiances, les sons, les vibrations, etc, que je perçois / reçois. Pour correspondre à la fois à la personne à l’instant T où elle vient me voir, mais aussi aux fréquences de la réponse à sa question, ou de la nature des énergies qui l’entourent (son univers spirituel, de croyance, et ses éventuels guides, etc), je vais devoir prendre un jeu différent. Le choix du jeu est absolument crucial pour cela. Et souvent, c’est pour cette raison que je me dois d’avoir des jeux variés, de tous univers, y compris des choses qui me parlent moins, pour être capable de faire face à toutes les personnes et à tous les cas de figure.

 

Récemment j’expérimente une nouvelle facette de ma pratique, quelque chose que je n’avais encore jamais expérimenté avant, ou dont je ne m’étais pas rendue compte avant. Selon l’endroit où je me trouve, les paramètres changent. Quand je m’étais déplacée en France à de très nombreux endroits, la différence ne s’était pas fait sentir à priori. La première fois que j’ai sentie une différence de vibration, c’était au niveau de ma pratique polythéiste, beaucoup plus jeune, quand je me suis rendue en Allemagne pour un séjour, et la question de savoir quels Dieux j’allais « emporter » avec moi, est-ce que j’aurais le droit de poser un autel ou pas, qui serait sur place… m’avait beaucoup remué. C’était nouveau à l’époque. Les cartes je n’avais pas encore expérimenté. Or l’été dernier, quand il a fallu réussir à trier mes affaires et ne prendre que l’essentiel pour un an, évidemment le choix a été terrible, et je ne savais pas du tout quoi faire. J’ai demandé un coup de mains à mes guides, j’ai eu l’impression qu’ils mettaient du temps à répondre, à réfléchir. Ensuite je me suis posée devant mon meuble, et j’ai clairement senti comme des lumières s’allumer et s’éteindre. « Ça tu ne peux pas ». « Celui-ci ne te répondra pas ». « Celui-là ne correspond pas à ton travail. » Tel autre n’était pas en phase avec la Terre où je me rendais, etc.

 

Je n’ai pas touché à mes listes de souhaits, je n’ai pas demandé de cadeaux, je n’ai pas cherché de nouvelles choses pendant pratiquement un an et demi. Ma « collection » était stable. Plus rien ne me parlait, je n’avais aucune poussée, aucune envie, aucune curiosité. Et pour la première fois depuis tout ce temps… la Porte s’est rouverte. Sur cette nouvelle Terre, avec ses énergies, avec tous les défis auxquels je devais faire face, j’ai eu besoin de nouveaux outils. En dehors de ces besoins, apparemment, je n’ai pas / plus de frénésie curieuse à faire du lèche vitrine en ligne. J’ai même longtemps étudié mes wishlists pour voir si je pouvais acquérir une pièce depuis longtemps désirée. Et bien non. Rien ne résonnait. Si ça n’est pas nécessaire, ou pas aligné avec but, rien ne vient.

 

Une affaire intriguante, à suivre, qui me vaut de nouvelles acquisitions après un temps qui m’a semblé infini, et une page que je croyais tournée.