(Review) Revue comparative du Cosmos Tarot 2e édition !

Auteurs : The Light Grey Art Lab, un collectif d’artistes
Illustrateurs : Même chose. Chaque carte = un illustrateur différent.
Éditeur : autopublié donc, par leur studio
Année : 2018 (juin)
Format : un tarot (78) et un oracle (22)
Langue : anglais
Prix : toujours 35 dollars américain (sans fdp)
En voir et en savoir plus ? Consulter le site de l’atelier ! (cliquez) Vous avez la possibilité de voir l’intégralité du jeu (toutes les lames, des deux jeux, avec également le texte accompagnateur) !

Photo officielle du Light Grey Lab

Pour voir d’abord l’ancienne revue, c’est par ici : cliquez.

Quelles différences avec la première édition ?

- La boîte : la couleur du fond a été légèrement modifiée : le fond de ciel étoilé est désormais violet sombre, avec une partie plus claire qui met en relief le sous-titre de la « deuxième édition ». Aussi, les cartes représentées sur la boîte sont légèrement différentes.
- La qualité d’impression des cartes : moitié positive, moitié négative, voir plus bas.
- L’apparence du livret : sa couleur a également été modifiée pour être accordée à la nouvelle boîte.

Pour les changements plus conséquents, il va falloir un peu s’étendre.

- Le contenu du livret : même nombre de pages, 141.
xxxxxxxxxxx

- Les cartes :

couleurs, chaleurs, contrastes, piqué, …

(Ex: Oracle, le 4, le 6 presque noir et plus gris sombre, pareil sur la 10, le 7 plus orangé et foncé ; la 17 est plus bleue dans la 1ere édition, plus bleu vert dans la 2e ; la 19 est plus violette dans la 2e, et bleue dans la 1ere ; 21 plus grise dans la 1ere, plus sombre et violette (?) dans la 2e ; la 22, plus piquée, sombre et moins brumeuse dans la 2e)

Premières impressions positives :

- La boîte a l’air d’être exactement de la même taille, aussi compacte et duveteuse.
- Les couleurs sont très éclatantes et contrastées. Ca attire beaucoup l’œil, c’est beau à regarder. J’ai comparé les deux : la différence est légère, mais ça fait quand même un changement ; plus de contraste et de piqué sur la 2e édition. Parfois ça rend plus sombre que sur la première.

Premières impressions négatives en ouvrant la boîte

- La boîte est toujours aussi dure à ouvrir, ça m’a pris plusieurs minutes, j’ai cru que j’allais finir par l’abîmer avec mes ongles.
- La qualité des cartes est moins bonnes…. Il faut que je vérifie ça de façon plus technique, mais quelle tristesse en ouvrant le premier paquet ! La « lamination » est ratée : tous les bords de cartes sont « marqués » et vont peut-être « feuilleter »… (voir oracle carte 10 en haut, 17). Les cartes ont collé les unes aux autres aussi.
- J’ai l’impression que les cartes glissent moins que dans la précédente édition.
- x

La comparaison côte à côte en photos

x
x

La revue comparative en vidéo :

[Création] Le tirage de l’étang

Voici un deuxième tirage que j’aime beaucoup, également tiré du livre des cartes d’Algariel.

Le tirage de l’étang, par Valiel

(Schéma du livre d’Alcide)

L’objectif de ce tirage est de réaliser un portrait psychologique du moment, ou d’évaluer une situation bloquée.
Carte 1 : la surface de l’étang (de la personne ou du problème), c’est à dire la « face publique », les apparences, tout ce qui est factice généralement.
Carte 2 et 3 : les parasites à la surface de l’étang, c’est-à-dire ce qui empêche de voir sous la surface, ce qui nous voile la face.
Cartes 4 et 5 : Pour une situation, deux problèmes « médians », intermédiaires, qui sont plus ou moins conscients. Pour une personne, deux problèmes, blocages ou défauts.
Carte 6 : le « monstre » caché au fond de l’étang, qui dort dans la vase, c’est-à-dire ce que l’on refuse de voir, ce qu’on refoule absolument, la clé du problème.

[Création] Le tirage de la marelle

Voilà, nous sommes Lundi, j’attaque la semaine avec quelque chose de nouveau que je voulais faire depuis un petit moment : proposer des tirages créatifs, personnels, adaptés à toutes les situations. Pour commencer je vous présente ce premier tirage réalisé pour l’ouvrage des cartes divinatoires d’Algariel. Il dispose de deux versions un peu différentes.

Le tirage de la marelle par Valiel

(Schéma du livre d’Alcide)

Version 1.

Son but est de réaliser un bilan total de soi-même, qui peut représenter une introspection assez lourde.
Carte 1 : les défis datant de la petite enfance (jusqu’à 6), qui concernent la construction du soi.
Carte 2 : les défis datant de l’enfance (7-11 ans), qui concernent les interactions avec les autres.
Carte 3 : les défis datant de l’adolescence (12-16 ans), qui concerne le rapport à la famille.
Carte 4 + 5 : le bilan du passage à l’âge adulte (17-25 ans et 26-35 ans)
Carte 6 et 7 : les défis de vie (36-50 ans et 51-fin de vie), indépendance, enfantement ou non, épanouissement du soi, soin de soi (santé), cercle social à notre convenance, réalisation professionnelle, projets réalisés ou non….
Carte 8 : les défis non résolus qui seront emportés dans l’au-delà ou dans la vie suivante (héritage familial, héritage laissé à ses enfants ou au monde…)

 

Version 2.
Ce tirage est plus généraliste, moins dans la construction de soi, plutôt pour évaluer nos forces et qualités, nos motivations.
Cartes 1, 2 et 3 : nos fondations
Cartes 4 et 5 : nos atouts, nos qualités uniques, notre personnalité
Cartes 6 et 7 : nos épreuves de vie
Carte 8 : notre but ultime, ce qui nous porte dans la vie

On peut affiner ou nuancer ce tirage en suivant différent schéma de marelles. Cela permet d’aller plus loin (plus de cartes) ou de suivre une structure différente (positionnement des cases) comme ici :

Sortie, le « Wise Dog Tarot » (Tarot du chien sage)

La créatrice du Crow Tarot, Mj Jones, a connu un tel succès qu’elle se lance dans une nouvelle aventure : le « Wise Dog Tarot ». Pour ceux qui avaient apprécié le style visuel du précédent, mais pas particulièrement l’animal, voici une excellente nouvelle.

Il reste 24 jours à la campagne kickstarter : par ici. Date de sortie potentielle : janvier 2019.

The Path of the Soul, petit retour

(English below)

La tentation a été trop forte. Le retour à l’édition des 3 jeux de Cheryl Harnish me remplit de joie d’une façon un peu surprenante. Mais après tout, elle fut mon premier enseignant en ligne : j’avais suivi une petite série de vidéos où elle expliquait ce qu’était l’intuition, et comment la développer avec ses cartes. Des années après avoir fermé des tas de « portes intérieures », j’avais du mal à me laisser aller et à les rouvrir, et cela fut une aubaine pour moi de tomber sur quelque chose de si clair. Et cela me paraissait vraiment évident de le pratiquer sur des cartes abstraites et non figuratives, aucun piège possible.

Du coup, cela m’a fait fouiller et ressortir du placard les deux oracles que j’avais obtenus, pour me replonger dans ces couleurs, formes et énergies qui m’avaient tant appris. Je me suis demandée si j’allais avoir trop changé pour résonner encore avec, mais ce tirage journalier a révélé que non. Les cartes délivrent toujours leur magie. Chaque détail de la carte peut retenir le regard et indiquer sur le moment une spécificité unique, en fonction de la personne, du lieu, du moment. j’ai tellement pratiqué avec des jeux figuratifs depuis que j’ai probablement perdu la main, mais malgré tout j’ai ressenti le même déclic subtil. L’esprit qui erre sur la carte, qui s’imprègne des couleurs, qui finit par s’accrocher à un détail et une signification unique, sorti de « nulle part » monte. Peu importe le mot clé de la carte et son message dans le livret.

Je me suis sentie émue. Je crois que je vais les laisser tous les deux à portée dans les semaines à venir.

*************

Cheryl Lee Harnish successfully completed a kickstarter to re-issue her three decks. I’m so happy for her, she was one of my first indirect teacher online. Indirect because I watched a series of videos where she explained how intuition worked, and how do develop it with her cards. It really upleveled my practice, helping reopen doors that I had closed in the past.

This, it was not without emotion that I pulled her two decks out of my stock after many years (that was in 2012). And even though I worked almost solely with figurative decks since, I was still able to extract a unique personal signification out of those two cards.