Le défi des 30 jours de Magpie Tarot

Quelle superbe initiative ! Comme vous le savez peut-être, l’automne est très actif dans la communauté créative sur Internet. Le mois d’octobre connaît tous les ans un challenge de dessin (inktober), et celui de novembre un challenge d’écriture (Nanowrimo). Sur les réseaux sociaux, d’autres communautés, dont celle du monde des cartes, reprend ainsi régulièrement à son compte un challenge de 30 jours tout au long de l’année ; je découvre ce mois-ci l’excellent challenge de création de tirage de Magpie Tarot. Elle s’est donné une liste de « prompt » pour les 30 jours du mois, et chaque jour un tirage est créé sur le thème donné !

« I’ve created 30 days of prompts (30 new spreads!) intended to get in touch with who we were, who we are and who we might become. »

Je pense que les mots clés seront assez facile à traduire avec un dictionnaire ou google traduction. En attendant, voici mon jour préféré : le jour 4, un tirage sur nos fondations. (J’ai dans mes calepins persos des recherches et des créations sur ce thème, qui me plaît tout particulièrement).

Pour celles et ceux qui douteraient de leur vocabulaire :
- Carte 1 : mon éthique, ma morale. Les vertus sur lesquelles je m’appuie.
- Carte 2 : mon sens des responsabilités (envers moi-même et les autres).
- Carte 3 : mon sens de la famille (le rôle que mes relations jouent dans ma vie).
- Carte 4 : la maîtrise de soi (le sens de la discipline à laquelle je me tiens ou non)

Vous pouvez également la lire sur son beau blog tout neuf : à cette adresse. Et si vous n’avez pas instagram, vous pouvez la suivre sur Facebook.

Tirage de Samhain par Cathou Tarot

Le lundi, tant qu’on le peut, c’est tirage ! Voici cette superbe découverte de saison : le Tirage de Samhain par Cathou Tarot  ! (reproduit ici avec son autorisation)

1. L’Oracle. Boule de cristal, bougies, potions, plumes, cailloux. Ce qui émane du chaudron. Ce qui frémit sur l’autel. Révélation d’Halloween. Message des guides.
2. Le refuge, le corps, la mousse, le sol.
3. La blessure, les baumes, les incantations.
4. La lanterne, le feu de bois, le feu d’artifice.
5. La/e mystique, l’océan, le sacré, les rituels.
6. Pour prendre congé… Rassembler, s’aventurer, partir, autonomie.

.

(Review) Revue comparative du Cosmos Tarot 2e édition !

Auteurs : The Light Grey Art Lab, un collectif d’artistes
Illustrateurs : Même chose. Chaque carte = un illustrateur différent.
Éditeur : autopublié donc, par leur studio
Année : 2018 (juin)
Format : un tarot (78) et un oracle (22)
Langue : anglais
Prix : toujours 35 dollars américain (sans fdp)
En voir et en savoir plus ? Consulter le site de l’atelier ! (cliquez) Vous avez la possibilité de voir l’intégralité du jeu (toutes les lames, des deux jeux, avec également le texte accompagnateur) !

Photo officielle du Light Grey Lab

Pour voir d’abord l’ancienne revue, c’est par ici : cliquez.

Quelles différences avec la première édition ?

- La boîte : la couleur du fond a été légèrement modifiée : le fond de ciel étoilé est désormais violet sombre, avec une partie plus claire qui met en relief le sous-titre de la « deuxième édition ». Aussi, les cartes représentées sur la boîte sont légèrement différentes.
- La qualité d’impression des cartes : moitié positive, moitié négative, voir plus bas.
- L’apparence du livret : sa couleur a également été modifiée pour être accordée à la nouvelle boîte.

Pour les changements plus conséquents, il va falloir un peu s’étendre.

- Le contenu du livret : même nombre de pages, 141. Au début j’ai eu peur, car je ne voyais pas comment ils pouvaient avoir modifié et amélioré le livret sans avoir touché au volume de page. Et puis en un coup d’oeil rapide on est fixé : ils ont joué sur la taille de police, pour garder toujours une carte = une page. Ce qu’il se passe, c’est que certaines cartes avaient des pages un peu vide en fait, donc ils ont procédé à des ajouts pour que ça soit plus dense. Sur d’autres cartes, ils ont modifié les mots de liaison, retiré quelques phrases, ajouté d’autres… Donc en fait on garde bien un livret exactement de la même taille. Voir les deux exemples en photos plus bas.

- Les cartes : Plusieurs choses sont observables à l’oeil nu dans la nouvelle impression : des différences de couleurs, de chaleurs, de contrastes, et de piqué.

(Ex: Oracle, le 4, le 6 presque noir et plus gris sombre, pareil sur la 10, le 7 plus orangé et foncé ; la 17 est plus bleue dans la 1ere édition, plus bleu vert dans la 2e ; la 19 est plus violette dans la 2e, et bleue dans la 1ere ; 21 plus grise dans la 1ere, plus sombre et violette (?) dans la 2e ; la 22, plus piquée, sombre et moins brumeuse dans la 2e)

Premières impressions positives :

- La boîte a l’air d’être exactement de la même taille, aussi compacte et duveteuse.
- Les couleurs sont très éclatantes et contrastées. Ca attire beaucoup l’œil, c’est beau à regarder. J’ai comparé les deux : la différence est légère, mais ça fait quand même un changement ; plus de contraste et de piqué sur la 2e édition. Parfois ça rend plus sombre que sur la première.

Premières impressions négatives en ouvrant la boîte

- La boîte est toujours aussi dure à ouvrir, ça m’a pris plusieurs minutes, j’ai cru que j’allais finir par l’abîmer avec mes ongles.
- La qualité des cartes est moins bonnes…. Il faut que je vérifie ça de façon plus technique, mais quelle tristesse en ouvrant le premier paquet ! La « lamination » est ratée : tous les bords de cartes sont « marqués » et vont peut-être « feuilleter »… (voir oracle carte 10 en haut, 17). Les cartes ont collé les unes aux autres aussi.
- J’ai l’impression que les cartes glissent moins que dans la précédente édition.
- x

La comparaison côte à côte en photos

Les boîtes et livrets de même tailles, avec couleurs et labellisations modifiées.

La différence de colle entre les deux livrets. 1ere édition : sombre et épaisse ; 2e édition : blanche et plus fine.

Le contenu du livret légèrement modifié. 1ere édition à gauche, 2e édition à droite :
(clic droit + « afficher l’image » pour voir en plus grand et lire les caractères)

Maintenant passons aux cartes. La première de l’Oracle, et le changement de mot clé.

FR: Un zoom sur le bord des cartes : remarquez les petits points blancs qui montrent que le bord s’effrite alors que c’est neuf. Edition 1 à gauche, édition 2 à droite.
ENG: A close look at the new bad edge of the cards : see the white dots, showing that the edge is weirdly eroding. Edition 2 first, edition 1 below :

FR: Regardons d’autres cartes dont les couleurs et le contraste sont plus ou moins modifiées. Même ordre.
ENG: Another look at colors and contrast change. Edition 1 on the left, 2nd edition on the right.



FR: Regardez comme les contours sont plus noires et foncées à cause du changement de contraste.
ENG: Look at how certain lines are more black than before due to contrast.

FR : Passons maintenant à toutes les cartes sombres mentionnées dans la vidéo.
ENG: Let’s now look at how the dark cards become even darker.

FR : Parfois, c’est la « chaleur » de la carte qui est modifiée :
ENG : Sometimes, the hues change from cold to warm tones or the reverse.

FR : Outre le changement de « chaleur », remarquez le piqué qui change sur la carte suivante ; la brume de la carte de gauche n’existe plus sur la seconde.
ENG : Apart from the change of tone, note the sharpness on the following card ; the first version was blurry, almost misty, but the second one is very clear.

FR : les gris ont tendance à tourner au gris très sombre voire noirs.
ENG : the grey colors tend to turn to pitch black.

.

La revue comparative en vidéo :

.

[Création] Le tirage de l’étang

Voici un deuxième tirage que j’aime beaucoup, également tiré du livre des cartes d’Algariel.

Le tirage de l’étang, par Valiel

(Schéma du livre d’Alcide)

L’objectif de ce tirage est de réaliser un portrait psychologique du moment, ou d’évaluer une situation bloquée.
Carte 1 : la surface de l’étang (de la personne ou du problème), c’est à dire la « face publique », les apparences, tout ce qui est factice généralement.
Carte 2 et 3 : les parasites à la surface de l’étang, c’est-à-dire ce qui empêche de voir sous la surface, ce qui nous voile la face.
Cartes 4 et 5 : Pour une situation, deux problèmes « médians », intermédiaires, qui sont plus ou moins conscients. Pour une personne, deux problèmes, blocages ou défauts.
Carte 6 : le « monstre » caché au fond de l’étang, qui dort dans la vase, c’est-à-dire ce que l’on refuse de voir, ce qu’on refoule absolument, la clé du problème.

[Création] Le tirage de la marelle

Voilà, nous sommes Lundi, j’attaque la semaine avec quelque chose de nouveau que je voulais faire depuis un petit moment : proposer des tirages créatifs, personnels, adaptés à toutes les situations. Pour commencer je vous présente ce premier tirage réalisé pour l’ouvrage des cartes divinatoires d’Algariel. Il dispose de deux versions un peu différentes.

Le tirage de la marelle par Valiel

(Schéma du livre d’Alcide)

Version 1.

Son but est de réaliser un bilan total de soi-même, qui peut représenter une introspection assez lourde.
Carte 1 : les défis datant de la petite enfance (jusqu’à 6), qui concernent la construction du soi.
Carte 2 : les défis datant de l’enfance (7-11 ans), qui concernent les interactions avec les autres.
Carte 3 : les défis datant de l’adolescence (12-16 ans), qui concerne le rapport à la famille.
Carte 4 + 5 : le bilan du passage à l’âge adulte (17-25 ans et 26-35 ans)
Carte 6 et 7 : les défis de vie (36-50 ans et 51-fin de vie), indépendance, enfantement ou non, épanouissement du soi, soin de soi (santé), cercle social à notre convenance, réalisation professionnelle, projets réalisés ou non….
Carte 8 : les défis non résolus qui seront emportés dans l’au-delà ou dans la vie suivante (héritage familial, héritage laissé à ses enfants ou au monde…)

 

Version 2.
Ce tirage est plus généraliste, moins dans la construction de soi, plutôt pour évaluer nos forces et qualités, nos motivations.
Cartes 1, 2 et 3 : nos fondations
Cartes 4 et 5 : nos atouts, nos qualités uniques, notre personnalité
Cartes 6 et 7 : nos épreuves de vie
Carte 8 : notre but ultime, ce qui nous porte dans la vie

On peut affiner ou nuancer ce tirage en suivant différent schéma de marelles. Cela permet d’aller plus loin (plus de cartes) ou de suivre une structure différente (positionnement des cases) comme ici :